Comment espionner sa nounou grâce aux nouvelles technologies ?

Francetv info vous donne quatre techniques transformer votre smartphone en gadget d'agent secret.

Un smartphone bien configuré suffit à enregistrer ce qu\'il se passe chez vous en votre absence.
Un smartphone bien configuré suffit à enregistrer ce qu'il se passe chez vous en votre absence. (THOMAS JACKSON / GETTY IMAGES)
avatar
Benoist FechnerFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'actualité nous rappelle sur plusieurs fronts qu'en chacun de nous sommeille un barbouze. Jeudi 21 mars s'ouvrait le procès d'une nourrice accusée de maltraitance sur l'enfant dont elle avait la charge. C'est un micro dissimulé par les parents dans un sac à langer qui a conduit l'assistante maternelle dans le box des accusés. Plus tôt dans la semaine, Jérôme Cahuzac était contraint de mettre un terme à ses fonctions de ministre du Budget. Cette fois, l'enregistrement d'une conversation téléphonique rendue publique par Mediapart avait mis le feu aux poudres.

Voici quatre méthodes simples, efficaces et pas toujours légales pour faire de vous, au moyen d'un banal smartphone, le digne successeur de James Bond.

1 Transformez votre téléphone en micro espion

Vous pourriez, comme les parents dont nous parlions, préférer recourir à un coûteux gadget dissimulé dans une peluche ou dans un sac de couches. Mais puisque vous avez déjà un smartphone et qu'il y a une application pour ça, employez plutôt la méthode dite du "majordome".

Que dit la loi ? En France, l'article 226-1 du Code pénal sanctionne les atteintes à l'intimité de la vie privée d'autrui. Dans certains cas extrêmes, comme celui d'une nourrice maltraitante, c'est l'intérêt supérieur de l'enfant qui prime, comme l'explique le site Legalis.net. Dans les autres cas, la loi prévoit pour les contrevenants un an d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende.

A l'aide des fonctions de base du téléphone. Sur la plupart des smartphones, au même titre que le bloc-note ou l'appareil photo, le dictaphone fait partie des fonctions intégrées par les constructeurs. Elle figure en bonne place dans la liste de vos applications et vous savez déjà parfaitement comment y accéder. 

Sur un iPhone (ou un iPad), une fois le dictaphone enclenché en appuyant sur le bouton rouge, votre appareil captera le son aussi longtemps que vous le souhaiterez, y compris en mode veille, dans la limite de l'espace de stockage disponible et de la durée de vie de votre batterie.

Sur un appareil Androïd, le dictaphone de base se nomme "Magnetophone". Il est moins discret que son équivalent iPhone, puisqu'il cesse d'enregistrer lorsque vous éteignez votre écran. Vous pourriez vous contenter de poser négligemment le téléphone écran vers le bas ou le ranger dans une poche. Mais c'est inutile puisque vous devez de toute façon avoir recueilli le consentement de votre cible, et dangereux car vous n'êtes pas à l'abri d'une fausse manipulation.

Au moyen d'une application dédiée. Puisque vous êtes un manipulateur hors pair, vous préférerez sans doute remédier à cette faiblesse en faisant appel à une application plus musclée. Rendez-vous sur Google Play pour faire vos emplettes. Au rayon gratuit, l'application Dictaphone remplit très bien sa tâche.

D'autres applications, payantes et rarement légales, permettent de déclencher l'enregistrement à distance ou simplement lorsque l'appareil capte un son.

2 Enregistrez vos conversations téléphoniques

C'est la technique dite du "compte en Suisse". Idéale pour arbitrer vos parties de ni oui, ni non, pourquoi pas avec un ministre. Et peu coûteuse, puisqu'on parle de budget.

Que dit la loi ? Là encore, vous tomberiez sous le coup de l'article 226-1 du Code pénal "en captant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de leur auteur, des paroles prononcées à titre privé ou confidentiel". Avant d'enregistrer, quitte à gâcher le plaisir, assurez-vous d'obtenir l'accord de votre interlocuteur.

Sur un téléphone Androïd. Cette fois, aucune fonction native ne viendra vous sauver la mise. Vous pourriez certes passer vos coups de fil sur haut-parleur et enclencher simultanément le dictaphone intégré à votre mobile. Mais tous les journalistes vous le diront, réécouter la bande s'avérerait extrêmement pénible. Il vous faudra donc passer par une application.

Sous Androïd, le pire côtoie le meilleur. Si vous privilégiez la gratuité et la simplicité d'usage, alors Call Recorder est fait pour vous.

Une fois l'application téléchargée et installée, il vous suffit de la lancer et d'enclencher le bouton en haut de la fenêtre pour que toutes vos conversations soient enregistrées.

Vous pourrez régler de nombreux paramètres en cliquant sur la "roue" en haut à droite de la fenêtre, comme l'origine de la captation ou le format de fichier choisi pour lire ultérieurement votre enregistrement. La qualité sonore est acceptable, pour aller au-delà, sans doute faut-il s'acquitter des 4 euros que coûte la version "pro".

Sur un iPhone. Avec l'appareil d'Apple, même la combinaison dictaphone plus haut-parleur ne fonctionnera pas, le premier se coupant automatiquement lorsque vous enclencherez le second. Et sur l'Apple Store français, vous serez plutôt démunis. Mais ce n'est pas une raison pour renoncer. Vous pouvez tenter votre chance sur l'Apple Store américain.

Lancez l'appli AppStore sur votre téléphone. Cliquez sur l'onglet "sélection" en bas de la fenêtre, faites défiler l'écran jusqu'au bas de la page et cliquez sur votre identifiant.

Sélectionnez l'option "se déconnecter", puis reconnectez-vous. Mais pas question d'utiliser votre identifiant habituel. Cette fois, vous allez créer un nouvel identifiant Apple. Choisissez la boutique américaine. Vous pouvez ensuite remplir tous les champs avec la plus grande fantaisie, à une exception prêt : vous aurez besoin d'un compte e-mail valide, différent de celui qui était déjà lié à votre compte Apple.

Aux Etats-Unis, contrairement à la France, vous n'avez nul besoin de renseigner un numéro de carte bancaire à l'ouverture du compte. On ne badine pas avec la défense du consommateur, outre-Atlantique. 

Choisissez l'option "none". Vous pouvez désormais télécharger les applications US gratuites.

Mais en matière d'enregistrement d'appel, méfiez-vous du "gratuit". Dans la plupart des cas, il s'agit en fait d'applications "Freemium" : la boîte est gratuite mais son contenu est payant. Les minutes d'enregistrement vous seront lourdement facturées.

3 Suivez votre cible à la trace

La méthode est tellement outrageante qu'on hésite à lui attribuer un nom de code.

Que dit la loi ? Techniquement, il n'y a aucun mal à localiser un objet, mais c'est un peu plus délicat quand il s'agit de son porteur. Si cet appareil vous appartient, vous êtes libre de le suivre à la trace. S'introduire dans le terminal d'un tiers pour le pister sans son accord ou monitorer ses employés sans les en avoir préalablement avertis, tombe sous le coup de la loi et de l'article 226-21 du Code pénal. En cas d'infraction, la peine peut aller jusqu'à cinq ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende.

Comment faire avec les moyens du bord ? Pister un smartphone à l'aide de son GPS intégré s'avère d'une facilité déconcertante. C'est d'ailleurs ce qu'il vous arrive quotidiennement lorsque vous publiez sur les réseaux sociaux ou utilisez une application comme Google Maps, si vous avez omis de désactiver le service de géolocalisation. En validant les conditions générales d'utilisation vous acceptez, en toute connaissance de cause on l'espère, de vous laisser pister.

Si vous êtes un parent anxieux, vous savez déjà comment exercer un contrôle parental strict sur le mobile de votre enfant. Le moment venu vous serez prêt, mais puisqu'il est trop jeune pour avoir lui-même un portable et que ces histoires de nounous tortionnaires vous angoissent, voici une solution simple et gratuite pour prendre en filature la poussette de votre enfant. Elle implique toutefois d'aménager un double fond dans la poussette et d'y glisser votre téléphone.

Ceci fait, vous pourrez utiliser le service de localisation à distance fourni par votre marque de mobile, par exemple Localiser mon iPhone, ou encore Dive, dans le cas d'un téléphone Samsung.

Ces services requièrent que vous les paramétriez, comme nous vous l'expliquions dans notre article "Comment sécuriser mon smartphone". Ils ont le mérite de fonctionner même lorsque votre téléphone est éteint, ce qui n'est pas le cas des autres applications qui pullulent sur l'Androïd Market et l'Apple Store, mais qui peuvent tout aussi bien faire l'affaire. Choisissez par exemple l'application Family Locator éditée par Life 360, qui se veut un service de localisation "familial".

Une fois l'appli téléchargée et lancée sur votre mobile, vous n'avez plus qu'à la configurer avec une adresse e-mail et un mot de passe. Dès lors, votre téléphone émet un signal qui vous permettra de localiser sa position, en temps réel et à dix mètres près, depuis n'importe quel appareil doté d'une connexion internet.

4 Changez votre téléphone en caméra IP

Maintenant que vous avez le son et les coordonnées de votre cible, peut-être voudriez-vous mettre tout cela en images. De nombreuses applications vous proposent de changer votre téléphone en caméra IP consultable à distance. Pour n'en retenir qu'une, IP Webcam, qui est gratuite sur Google Play et facile à installer.


Une fois configurée sur votre appareil, cette appli diffusera en streaming un flux vidéo (et sonore) que vous pourrez consulter en direct via une adresse HTTP, sur un ordinateur ou un autre smartphone. Pour lire le flux, un simple lecteur comme VLC ou un navigateur internet suffiront. Cliquez sur "Démarrer le serveur" et laissez-vous guider. Si votre téléphone n'est pas relié au même réseau Wi-Fi que votre poste de surveillance, il est possible de passer en mode 3G. Attention tout de même à votre forfait data et à la batterie de votre téléphone. Pour des outils mieux adaptés, il existe des boutiques spécialisées dont on ne fera pas la publicité ici.

Enfin, lorsque votre enfant sera en âge de comprendre et que vous lui expliquerez comment vous avez cousu un compartiment secret au fond de sa poussette pour y installer une caméra espionne, ne vous étonnez pas qu'il vous appelle "maman zinzin".