"Une histoire d’amour" : Alexis Michalik filme une relation amoureuse contrariée avec tact

Après "Edmond" adapté de sa pièce, Alexis Michalik transforme l’essai au cinéma avec un drame maîtrisé.
Article rédigé par Jacky Bornet
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Juliette Delacroix et Marica Soyer dans "Une histoire d'amour" d'Alexis Michalik (2023) (Arnaud JUHERIAN)

Prince du théâtre parisien, Alexis Michalik, passé des planches à la caméra avec Edmond, récidive avec Une histoire d’amour, sur les écrans mercredi 12 avril. L’auteur en pince pour un "amour d’en face", entre Katia et Justine, avec un enfant au milieu. Michalik sait raconter les histoires, et raconte bien Une histoire d’amour.

L’homme qui aimait les femmes

Katia (Juliette Delacroix) et Justine (Marica Soyer) tombent amoureuses comme par évidence. Justine propose à Katia de porter leur enfant, puis la quitte enceinte. Douze ans plus tard, Katia vit avec sa fille et apprend qu’elle est atteinte d’une maladie fatale. Elle se tourne vers son frère (Alexis Michalik), puis recherche Katia pour lui demander le tutora de "leur" enfant.

Si le sort semble s’acharner sur Katia, le sens dramatique d’Alexis Michalik évite toute pesanteur, en y glissant même de l'humour. L’écriture fluide prend corps dans une mise en scène sobre, alors que la tempête gronde. Cette histoire de passion contrariée, aux conséquences vitales pour Katia et passagères pour Justine, fait penser à Truffaut, qui aimait les femmes et l’enfance.

L’air du temps


Leur goût commun pour la chronique les rassemble aussi. Construit en deux époques, Une histoire d’amour sent le vécu, par le déroulé du récit et la justesse des sentiments. La désinvolture de Justine et le désarroi de Katia font place à l’amour pour son fils et son rôle de mère. Elle trouve l’énergie pour retrouver son ex-compagne. Toutes ces étapes, jusqu’au retrouvailles bouleversantes sont plus observés que lyriques.

Alexis Michalik sonne juste dans les émotions, il les transcrit comme s’il en avait été le spectateur. D'où, peut-être, son rôle du frère dans le film. Juliette Delacroix et Marica Soyer sont au diapason d’un ton apaisé, alors que les sentiments sont violents. Michalik est du casting aux côtés de jeunes comédiennes et comédiens venus de la télévision. Le film reconstitue avec atmosphère le monde de Katia, de ses sorties à son appartement de mère célibataire. Alexis Michalik capte l’air du temps dans un mélodrame lesbien, sans tomber dans la récupération, mais en construisant des personnages forts sur une histoire originale aux émotions inédites et nuancées.

L'affiche d'"Une histoire d'amour" d'Alexis Michalik (2023). (LE PACTE)

La fiche

Genre :  Drame
Réalisateur : Alexis Michalik
Acteurs :  Juliette Delacroix, Marica Soyer, Alexis Michalik, Pauline Bression, Léonide d'Oncieu, Daniel Njo Lobé, Julian Cavé, Charles Lelaure 
Pays :  France
Durée : 1h30
Sortie : 12 avril 2023
Distributeur : Le Pacte

Synopsis : Katia et Justine tombent amoureuses. Malgré la peur de l’engagement et le regard des autres, elles décident de faire un enfant, laissant le hasard décider de qui le portera. Mais alors que Katia tombe enceinte, Justine la quitte soudainement. 12 ans plus tard, Justine est retournée à une vie rangée et Katia, qui a gardé l’enfant, apprend qu’elle est condamnée. Contrainte de trouver en urgence un tuteur pour sa fille, elle se tourne vers sa seule option : son frère William, écrivain cynique et désabusé…

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.