"Les Engagés" : la fraternité républicaine au banc des accusés dans un film militant sur l'immigration

En partie inspiré de l’affaire des "7 de Briançon" où des personnes venues au secours de migrants dans les Alpes ont été condamnées en justice en 2018, "Les Engagés" interroge la "fraternité" inscrite dans la devise de la République française.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Benjamin Lavernhe et Youssouf Gueye dans "les Engagés" d'Emilie Frèche (2022). (TANDEM FILMS)

Premier film d’Emilie Frèche, fille d’une mère originaire d’Europe centrale et d’un père arrivé d’Algérie via l’Espagne, Les Engagés sur les écrans mercredi 16 novembre, questionne l’accueil réservé aux étrangers en France. Frappée par l’affaire qui avait vu les "7 de Briançon" condamnés à divers degrés pour avoir porté secours à des migrants en pleine montagne, la réalisatrice interroge le bien-fondé de cette "fraternité" qui brille au fronton de nos mairies aux côtés de "liberté" et égalité".

Fraternité, solidarité 

David (Benjamin Lavernhe) au volant de sa voiture renverse un exilé de quinze ans pris en chasse par la police. Il le cache chez sa compagne Gabrielle (Julia Piaton) qui vit avec ses deux enfants. Touché par l’adolescent, David va s’impliquer de plus en plus au sein d’une association qui vient en aide aux immigrants clandestins, au risque d’être arrêté et condamné.

Alors que l’affaire du bateau Ocean Viking que la France s’est vue obligée d’accueillir sur ses côtes avec 230 réfugiés à bord fait la une de l'actualité, Les Engagés expose le point de vue de citoyens dévoués à la protection et à l'accueil des migrants. Les abriter puis les aider dans leurs démarches administratives afin de les intégrer en France, telle est leur mission. Une assistance qui incarne à leur yeux la "fraternité" inscrite dans la devise républicaine, et qui pourrait s'appeler aujourd’hui solidarité.

Instructif et dramatique

Avec en toile de fond de superbes images des Hautes-Alpes, Les Engagés prend la dimension d'un thriller nourri de suspense, tout en touchant à l'intime : ces actes "illicites" ont de graves conséquences sur le couple et les enfants. C'est avant tout l'histoire de David, que campe parfaitement Benjamin Lavernhe. Par empathie naturelle, humanisme et humanité il agit spontanément, mettant en péril son couple, sa carrière et sa liberté. Les maraudes nocturnes, les contrôles routiers, la crainte des visites policières donnent lieu à des scènes d'un grand réalisme et d'une extrême tension. Emilie Frèche nous instruit des méthodes clandestines et policière, tout en soignant sa dramaturgie.  

Le film passe à une vitesse folle, mais avec ce qu'il faut d'émotion et de recul pour nous parler de ces idéaux humanistes réprimés par les forces de l'ordre. Emilie Frèche fait preuve de savoir faire dans sa première réalisation sobre, esthétique et efficace. Elle transmet un message de tolérance et d'accueil que l'air du temps asphyxie. Intense et militant.

L'affiche des "Engagés" d'Emilie Frèche (2022). (TANDEM)

La fiche

Genre : Drame
Réalisatrice : Emilie Frèche
Acteurs : Benjamin Lavernhe, Julia Piaton, Bruno Todeschini, Catherine Hiegel, Hakim Jemili 
Pays : France
Durée : 1h38
Sortie : 16 novembre 2022
Distributeur : Tandem Films

Synopsis : Sur la route de Briançon, la voiture de David percute un jeune exilé poursuivi par la police. Suivant son instinct, David le cache dans son coffre et le ramène chez sa compagne Gabrielle qui vit avec ses deux enfants. Bouleversé par le destin de cet adolescent, David s’engage à l’aider coûte que coûte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.