Cet article date de plus de deux ans.

"Le Discours" : enfin une comédie subtile sur les trentenaires, la famille et plus si affinités

Quand le réalisateur du "Petit Nicolas" Laurent Tirard et l’auteur de bandes dessinées Fabcaro se rencontrent, le cocktail est explosif.

Article rédigé par Jacky Bornet
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Benjamin Lavernhe, Guilaine Londez, François Morel, Julia Piaton, Kyan Khojandi et Sara Giraudeau dans "Le Discours" de Laurent Tirard (2020). (LES FILMS SUR MESURE 6 - Photo CHRISTOPHE BRACHET)

La BD de Fabcaro, puis le roman qu’il a signé Fabrice Caro, Le Discours (Gallimard), trouvent le cinéaste idéal pour une adaptation à l’écran. C’est la troisième BD qu’adapte Laurent Tirard après Astérix : Au service secret de sa majesté et Le Petit Nicolas (1 et 2). Une synergie s’est instaurée entre les deux auteurs, pour la meilleure comédie de cette rentrée de déconfinement, en salles mercredi 9 juin.

Même longueur d’onde

Pour Adrien (Benjamin Lavernhe) le traditionnel repas familial est à la fois un plaisir et une corvée. D’autant que ce jour-là, il doit lire devant ses parents, sa sœur et son futur mari son discours de mariage. Pendant le repas, il se prépare à cette épreuve et fait la synthèse de sa vie. Papa (François Morel), maman (Guilaine Londez), sœurette (Julia Piaton) et son beauf (Kyan Khojandi) sont passés au crible, mais aussi sa dernière maîtresse, Sonia (Sarah Giraudeau), tout ce qui le fait, lui.

On entre d’emblée dans le film, autour de cette table du dimanche, la voix off d'Adrien exposant l’horreur de la situation. Un petit côté Festen (Thomas Vinterberg) baigne le film, mais il est loin d’être tragique. Laurent Tirard et Fabrice Caro, comme réalisateur et auteur, ont trouvé le joint. Des retraits et des ajouts ont été effectués dans l’adaptation, mais les propositions du scénariste/réalisateur font écho au bédéiste et écrivain, cela se voit, cela s’entend.

"Le Discours" : une comédie sur la trentaine et les repas de famille
"Le Discours" : une comédie sur la trentaine et les repas de famille "Le Discours" : une comédie sur la trentaine et les repas de famille (France 2)

Voir et entendre

Enfin une comédie à la mise en scène novatrice ! Sans Benjamin Lavernhe en Adrien, Laurent Tirard ne voulait pas faire le film, tout comme François Morel qui s’est imposé. Le casting entier, l’adaptation, et la représentation font chœur. Le repas est animé des commentaires intérieurs d’Adrien, puis interviennent ses souvenirs, autant d’épisodes, mais pas des sketches, qui jalonnent le récit. Sans parler des interruptions des convives au fil de ses pensées. Un bonheur de construction narrative, même si elle devient un peu systématique, une leçon de diégèse dont on rêverait voir l’adaptation théâtrale.

Benjamin Lavernhe, Guilaine Londez, François Morel, Julia Piaton, Kyan Khojandi et Sara Giraudeau dans "Le Discours" de Laurent Tirard (2020). (LES FILMS SUR MESURE 6 - Photo CHRISTOPHE BRACHET)

Le rythme est là, les rires fusent, tant l’on se reconnaît dans les situations. Le regard du réalisateur sur les décors, les costumes, les cadres du repas, sont pleins d’ambiance, puis la relation d’Adrien avec Sonia s’y invite. Mais c’est une autre histoire. Tout sonne juste dans cette fantasmagorie drolatique. Courez voir et entendre Le Discours. Incontournable.

L'affiche de "Le Discours" de Laurent Tirard (2020). (LE PACTE)

La fiche

Genre : Comédie
Réalisateur : Laurent Tirard
Acteurs : Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, François Morel, Guilaine Londez, Julia Piaton, Kyan Khojandi 
Pays : France
Durée : 1h28
Sortie : 9 juin 2021
Distributeur : Le Pacte

Synopsis : Adrien est coincé. Coincé à un dîner de famille où papa ressort la même anecdote que d’habitude, maman ressert le sempiternel gigot et Sophie, sa soeur, écoute son futur mari comme s’il était Einstein. Alors il attend. Il attend que Sonia réponde à son sms, et mette fin à la « pause » qu’elle lui fait subir depuis un mois. Mais elle ne répond pas. Et pour couronner le tout, voilà que Ludo, son futur beau-frère, lui demande de faire un discours au mariage… Oh putain, il ne l’avait pas vu venir, celle-là ! L’angoisse d’Adrien vire à la panique. Mais si ce discours était finalement la meilleure chose qui puisse lui arriver ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.