"Incroyable mais vrai" : Quentin Dupieux filme un conte moral déjanté avec Alain Chabat

L’auteur-réalisateur ne démord pas de sa verve loufoque en marge des canons de la comédie, dans une histoire autour d’un voyage dans le temps improbable, mais plein de sens.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Léa Drucker et Alain Chabat dans "Incroyable mais vrai" de Quentin Dupieux (2022).  (DIAPHANA DISTRIBUTION)

Après l’intrusion d’une mouche géante dans le coffre d’une voiture (Mandibules), ou l’histoire d’un pneu serial killer (Rubber), Quentin Dupieux invite le couple Alain Chabat-Léa Drucker à emménager dans une maison où se cache un secret qui va bouleverser leur vie. Avec Benoît Magimel et Anaïs Demoustier, Incroyable mais vrai, sur les écrans mercredi 15 juin, déménage.

Chausse-trappe

Il ne faut pas trop en dire sur l’histoire, tant Incroyable mais vrai repose sur les  surprises du scénario. Le montage atypique, qui s’accélère au milieu du film, est ainsi totalement intégré au sujet, autour d’un voyage dans le temps. Il se fonde également sur des effets d’attente, dont les réponsess font appel au fantastique, coutumier du réalisateur.

Quentin Dupieux rappelle un Jonathan Swift (Les Voyages de Gulliver) qui se serait fait cinéaste. La découverte d’une trappe (chausse-trappe) dans leur nouvelle maison par Alain et Marie va s'avérer un piège. L'évasion spatio-temporelle sur laquelle ouvre leur cave est en soi merveilleuse, mais va être à la source du drame. S’ajoute le personnage de Gérard, obsédé par la performance sexuelle, qui s’est fait greffer un sexe électronique… Une histoire dans l’histoire.

Sitcom

La possibilité de rajeunir dans la cave de la maison fascine Marie, alors qu’Alain s’en moque. Elle sombrera dans la dépression, alors qu’il ira à la pêche. La morale humaniste est facile à déduire, mais Dupieux la décline sous une forme qui lui est propre, dont il a fait son sel. Il joue d’une image de sitcom des années 80, voilée par l’usure du temps, un format télévisuel qui devient du cinéma, car il repose sur le sujet du film.

Chabat et Drucker fonctionnent à merveille, Benoît Magimel en patron suffisant, bête à manger du foin, est irrésistible, avec une Anaïs Dumoustier nymphomane harceleuse. L’humour domine les deux-tiers du film pour verser dans le drame sur la fin. Le rythme prend une tournure inattendue : Dupieux surfe sur le temps, thème au cœur du film. Surréaliste, teinté d’absurde, Incroyable mais vrai enchantera les amateurs de paraboles fantastiques. Il renoue avec les contes moraux de la tradition littéraire, dans une actualisation toute contemporaine. Magique.

l'affiche de'"Incroyable mais vrai" de Quentin Dupieux (2022).  (DIAPHANA DISTRIBUTION)

La fiche

Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Quentin Dupieux
Acteurs : Alain Chabat, Léa Drucker, Benoît Magimel, Anaïs Demoustier, 
Pays : France
Durée : 1h14
Sortie :  15 juin 2022
Distributeur : Diaphana Distribution

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.