"Illusions perdues" : Xavier Giannoli adapte enfin Balzac dans toute sa grandeur

Benjamin Voisin, Cécile de France, Vincent Lacoste, Xavier Dolan, Jeanne Balibar et Gérard Depardieu : un casting six étoiles illumine la première version au cinéma du célèbre roman. Balzac au sommet.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Benjamin Voisin dans "Illusions perdues de Xavier Giannoli (2021).  (Roger Arpajou / 2021 CURIOSA FILMS – GAUMONT – FRANCE 3 CINEMA – GABRIEL INC. - UMEDIA)

Si Eugénie Grandet de Bazac a été souvent adapté, encore récemment, c’est la première fois pour Illusions perdues (sauf TV), situé dans le Paris foisonnant de la Restauration. Xavier Giannoli, dont le film sort mercredi 20 octobre, a apporté le soin le plus minutieux à son adaptation, pour aboutir à ce que d’aucuns qualifient déjà de chef-d’œuvre. Avec Benjamin Voisin, Cécile de France, Vincent Lacoste, Xavier Dolan, Jeanne Balibar et Gérard Depardieu, le film tient au-delà de ses promesses.

Film d’apprentissage

Dans les années 1820-30, Lucien (Benjamin Voisin), jeune poète d’Angoulême, part pour Paris grâce à sa protectrice (Cécile de France) dont il est l’amant. Seul, il se confronte aux éditeurs et à la presse, avec le soutien pécuniaire de sa mécène. Ses rencontres lui font comprendre que tout s’achète et tout se vend, la presse, l’art, la politique et l’amour. Passant de la renommée à la bassesse, Lucien survivra-t-il à ses illusions dans le Paris agité de la Restauration ?

Acte majeur de La Comédie humaine en 90 volumes de Balzac, roman initiatique du triptyque qu’il constitue avec Les Deux poètes et Splendeurs et misères des courtisannes, Illusions perdues est, selon Proust, le meilleur roman de Balzac. Chef-d’œuvre littéraire, Xavier Giannoli en tire tout le sens et le romanesque, dans une mise en scène et en images qui respirent tout Balzac.

Chaussure à son pied

Enfin Balzac dans toute sa splendeur ! Giannoli, adaptateur et réalisateur, évoque en introduction de ses Illusions, Les Deux poètes, où Lucien travaille dans l’imprimerie de son ami Séchard à Angoulême. Le récit se transporte rapidement à Paris, où, en partant de rien, Lucien va grimper les échelons de la renommée. Un personnage mal dégrossi et apprêté, s'affronte aux codes de la société parisienne, aux éditeurs et journalistes qui fricotent avec la politique et les arts. En pleine Restauration, après la chute du Premier Empire, la valse entre républicains et monarchistes bat son plein. Après sa glorieuse intronisation au sérail médiatique, Lucien en fera les frais.

Cécile de France et Benjamin Voisin dans "Illusions perdues" de Xavier Giannoli (2021). (Roger Arpajou / 2021 CURIOSA FILMS – GAUMONT – FRANCE 3 CINEMA – GABRIEL INC. - UMEDIA)

Témoin et historien de son temps, Balzac a dressé une galerie de portraits unique dans la littérature qui dépasse les limites historiques. Son universalité saute aux yeux et les jeux de pouvoir à l’œuvre dans Illusions perdues font échos à nos turpitudes contemporaines. Tout provincial montant à Paris devrait lire le roman, tant il est intemporel. Si les codes ont changé, le fond reste le même. Xavier Giannoli a trouvé chaussure à son pied sur toute la ligne dans une adaptation somptueuse. Ce qui serait merveilleux, c’est d'en tourner la suite, Splendeurs et misères des courtisannes, encore plus puissant dans sa teneur dramatique. Une illusion perdue ?

L'affiche de "Illusions perdues" de Xavier Giannoli (2021). (GAUMONT DISTRIBUTION)

La fiche

Genre : Drame
Réalisateur : Xavier Giannoli
Acteurs : Benjamin Voisin, Cécile de France, Vincent Lacoste, Xavier Dolan, Jeanne Balibar et Gérard Depardieu
Pays : France
Durée : 2h30
Sortie : 20 octobre 2021
Distributeur : Gaumont Distribution

Synopsis : Lucien est un jeune poète inconnu dans la France du XIXème siècle. Il a de grandes espérances et veut se forger un destin. Il quitte l’imprimerie familiale de sa province natale pour tenter sa chance à Paris, au bras de sa protectrice. Bientôt livré à lui-même dans la ville fabuleuse, le jeune homme va découvrir les coulisses d’un monde voué à la loi du profit et des faux-semblants. Une comédie humaine où tout s’achète et se vend, la littérature comme la presse, la politique comme les sentiments, les réputations comme les âmes. Il va aimer, il va souffrir, et survivre à ses illusions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.