Cinéma : Cédric Klapisch dépeint une génération connectée et déprimée dans "Deux moi"

Le dernier film du réalisateur français Cédric Klapisch , "Deux moi", raconte les turpitudes de deux trentenaires, connectés mais déprimés.

FRANCE 2

C'est comme si Cédric Klapisch avait posé sa caméra quelque part dans Paris un soir d'été et s'était interessé à deux trentenaires. Dans le film, ils s'appellent Mélanie et Rémi, incarnés par Ana Girardot et François Civil. Ils sont seuls et déprimés. Après Le Péril jeune sur les années lycée, après L'Auberge espagnole sur la génération Erasmus, Les Poupées russes sur le passage à l'âge adulte, voici la génération connectée, celle qui d'un simple clic sur des sites comme Tinder, choisit son partenaire comme un produit de consommation.

Retrouver le goût du risque

Comme des millions de jeunes célibataires d'aujourd'hui, Judith Duportail a eu recours à Tinder. Elle a raconté ses désillusions dans un livre, L'amour sous algorithme. Et si l'on retrouvait le goût du risque qu'offre le hasard des rencontres ? C'est la question que pose Cédric Klapisch. Ce témoin de l'époque nous laisse une comédie pleine d'espoir.

Deux moi de Cédric Klapisch sort au cinéma mercredi 11 septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cédric Klapisch
Cédric Klapisch (BERTRAND GUAY / AFP)