Benoît Poelvoorde mythomane inquiétant dans le film "Profession du père"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Cinéma : Benoît Poelvoorde, mythomane dans le film Profession du père
France 3
Article rédigé par
L.Hakim, R.Asencio, J.Sauvadon, M.Dana, S.Auvray, D.Attal - France 3
France Télévisions

Mercredi prochain sortira "Profession du père", un film adapté d'un roman de Sorj Chalandon, qui se passe dans les années 60 sur fond de guerre d'Algérie. 

"Profession du père", adaptation du roman de Sorj Chalandon, se passe dans les années 60, sur fond de guerre d'Algérie. Il met en scène un trio familial emporté par la folie du père incarné par Benoît Poelvoorde. 

Pas facile pour le jeune Émile d'écrire, dans le carnet de correspondance, la profession de son père. Un jour, il prétend être parachutiste, un autre jour espion, le troisième jour, chanteur ténor. Le problème, c'est que le jeune garçon fasciné va marcher dans les combines mythomanes de son paternel. "C'est quand même extraordinaire d'avoir un père qui travaillerait pour les Américains, ça s'appelle Profession du père parce que quand il est à l'école un moment, on lui demande 'profession de ton père ?', mais il en a mille, de professions !", raconte l'acteur, très prolixe.

Un enfant face à la violence du monde


"Moi je suis très naïf dans la vraie vie, et mon rôle aussi était naïf, parce qu'il obéit à son père, il croit que c'est la vraie vie, c'est ça que j'ai aimé en fait", raconte Jules Lefebre, le comédien qui incarne le garçonnet. Dans la France des années 60, le jeune Émile se retrouve dans un jeu de rôles à la fois fascinant et douloureux, quand le père sacrifie l'ambiance familiale à ses délires. "C'était passionnant de montrer comment un enfant va réagir à la violence du monde, pour moi les enfants sont des héros", devise Jean-Pierre Améris, le réalisateur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.