Cet article date de plus de trois ans.

"Paris est une fête" : le film qui bouscule les codes

Publié
Durée de la vidéo : 8 min.
"Paris est une fête" : le film qui bouscule les codes
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Tourné en trois ans et demi, sans figurants, sans budget et sans scénario, par une bande d'amis, "Paris est une fête" fait déjà beaucoup parler sur la toile. L'actrice Noémie Schmidt et le producteur Olivier Capelli étaient les invités du Soir 3 samedi 28 avril.

Le film ne sortira pas avant la rentrée. Mais depuis le lancement d'une campagne de financement participatif en janvier dernier, "Paris est une fête" crée l'évènement sur internet. Le film a été tourné durant trois ans et demi, entre la fête de la musique en 2014 et le discours d'Emmanuel Macron lors des obsèques de Johnny Halliday. La bande d'amis à l'origine du film a tourné en fonction des évènements qui ont touché Paris."On y allait et on profitait de l'ambiance. On essayait de sentir les choses, et on essayait à l'intérieur de ça de créer une fiction, une scène qui puisse s'inscrire dans un scénario plus global. On est en pleine postproduction du film en train d'assembler le puzzle de toutes ces scènes", explique Noémie Schmidt.

Sortie en septembre

"C'est un film qui s'est écrit pendant le tournage de manière très spontanée, mais c'est c'est aussi un film qui s'est beaucoup écrit au montage, car on avait une matière débordante. [...] C'est ce qui nous a permis de tourner l'enterrement de Johnny alors que le montage était bien avancé", complète Olivier Capelli. Le film, qui se veut une histoire "sur Paris, sur notre génération et sur notre époque", devrait être terminé en août. Le collectif espère pouvoir le présenter dès la rentrée dans les festivals.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.