Les locaux de l'association de cinéma créée par le réalisateur Ladj Ly perquisitionnés dans le cadre d'une enquête pour "abus de confiance" et "blanchiment"

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire en février 2020 pour "abus de confiance" et "blanchiment" visant la Cité des arts visuels, association fondée par le réalisateur muti-récompensé, et dirigée par son frère.

Article rédigé par
Sophie Neumayer et Eric Pelletier - France 2 - France 3
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le réalisateur Ladj Ly lors de la 12e édition du Festival Lumière, à Lyon (Rhône-Alpes), le 10 octobre 2020. (NICOLAS LIPONNE / HANS LUCAS / AFP)

L’association Cité des arts visuels (CAV), créée par le réalisateur multi-récompensé Ladj Ly, se trouve au centre d’une enquête judiciaire. Une perquisition a eu lieu jeudi 21 janvier à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) dans cette structure fondée par le réalisateur du film Les Misérables, a appris France Télévisions de sources concordantes. Les enquêteurs cherchent à vérifier si des dépenses ont été réglées depuis le compte de la CAV hors du cadre prévu par ses statuts.

C’est un signalement de Tracfin qui a alerté la justice. Il y a un an, la cellule rattachée à Bercy, chargée notamment de lutter contre les circuits financiers clandestins et le blanchiment d'argent, a relevé plusieurs anomalies comptables, pouvant laisser penser à une mauvaise gestion, voire à des détournements de fonds.

Environ 200 000 euros de dépenses litigieuses

En février 2020, le parquet de Bobigny a donc ouvert une enquête préliminaire pour "abus de confiance" et "blanchiment". Celle-ci a été confiée au service départemental de police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Selon une source proche de l’enquête, le montant de ces dépenses litigieuses est estimé à environ 200 000 euros.

Le rôle éventuel du réalisateur et de son frère, président de l’association, devra être précisé.

"Après avoir été informés de cette enquête préliminaire, nous avons écrit aux policiers et au procureur pour demander à être entendus afin de pouvoir nous expliquer sur ces prétendues malversations que nous contestons et que l'affaire soit classée le plus vite possible", fait valoir auprès de France Télévisions l’avocate Julia Minkowski, conseil des frères Ly.

L'association Cité des arts visuels, qui abrite notamment l’école Kourtrajmé, a pour mission de former aux métiers de l'image, de l'audiovisuel et du cinéma. Elle propose notamment une formation gratuite et sans condition de diplôme, qui a pour objectif de permettre à ceux qui n'en ont pas les moyens d'intégrer le monde du cinéma. Elle est financée à la fois par des subventions publiques et par du mécénat privé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.