"Harry Potter" : 5 anecdotes à retenir de l'émission spéciale anniversaire, disponible sur Salto

"Harry Potter : retour à Poudlard" est sorti le 1er janvier sur Salto ! Entre interviews et images d'archives, l'émission nous replonge dans cette saga, commencée il y a vingt ans et qui a marqué toute une génération.

Article rédigé par
Jérémie Laurent-Kaysen - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Rupert Grint, Emma Watson et Daniel Radcliffe de nouveau réunis pour ce programme unique de retrouvailles.  (HBO MAX)

En guise de cadeau pour ce début d’année, les plateformes de streaming HBO Max et Salto ont offert aux fans d’Harry Potter une émission spéciale, rassemblant une bonne partie des acteurs emblématiques de la saga. Pendant 1h30, ils se remémorent ces dix années de tournage et retournent dans les studios qui ont accueilli le château de Poudlard. Voici cinq anecdotes que nous avons relevées en visionnant l'émission.

Des milliers d’enfants ont participé au casting

L’annonce du tournage des films Harry Potter a eu l’effet d’une bombe en Grande-Bretagne. Des milliers d’enfants à travers le pays, absolument fans des livres de J.K. Rowling, ont participé au casting. Bien qu'ils n'aient aucune expérience dans le cinéma, Emma Watson et Rupert Grint ont rapidement été choisis pour interpréter Hermione Granger et Ron Weasley. La tâche fut plus ardue pour le rôle principal... Le réalisateur, Chris Columbus commençait à désespérer trouver celui qui jouerait le héros de la saga. "Mais un soir, dans ma chambre d’hôtel, à Londres, alors que je regardais David Copperfield, de la BBC, j’ai eu une illumination", explique-t-il alors que défilent les images du film, dans lequel Daniel Radcliffe avait le premier rôle. "Voici Harry Potter, le gamin qu’on cherche depuis des mois."

Amourette dans les coulisses

Pendant dix ans, les jeunes acteurs, élèves de Poudlard, ont grandi ensemble. Des amitiés très fortes sont nées, notamment celle qui lie les trois personnages principaux, mais aussi de petites histoires d'amour... Emma Watson raconte, effectivement, être tombée amoureuse de Tom Felton (Drago Malefoy) lorsqu'elle tournait les films : "Je suis entrée dans la pièce où nous faisions nos devoirs. La consigne qui avait été donnée était de dessiner ce à quoi l'on pensait que Dieu ressemblait, et Tom avait dessiné une fille avec une casquette à l’envers sur un skateboard. Et je ne sais pas comment l'expliquer - je suis simplement tombée amoureuse de lui."

Elle n'est évidemment pas la seule à avoir eu un coup de cœur pour un autre acteur. Daniel Radcliffe avoue avoir lui aussi craqué pour Helena Bonham Carter, de 23 ans son aînée. L'actrice, hilare, a dévoilé spécialement pour l'émission une lettre que lui avait écrit le jeune homme à la fin du tournage : "Chère HBC, cela a été un plaisir d’être votre co-star et assistant, dans le sens où j’ai toujours fini par tenir votre café. Je vous aime et j’aurais aimé être né 10 ans plus tôt. J’aurais pu avoir une chance. Beaucoup d’amour et merci d’être si cool."

Daniel Radcliffe (Harry Potter) était absolument fan de Gary Oldman (Sirius Black)

Le tournage d’Harry Potter a rassemblé les plus grands acteurs de la Grande-Bretagne, tels que Maggie Smith et Alan Rickman. Une chance pour ces enfants qui commençaient à peine leur carrière d’acteur. "Le premier devant qui j’étais béat d’admiration, c’est Gary (Oldman)", se souvient Daniel Radcliffe, au sujet de l'interprète de Sirius Black. "Oh oui, c'est vrai", réagit Emma Watson, assise à côté de lui, en lui rappelant la mise en garde qu'il lui avait faite au moment du tournage : "Emma, il faut que tu sois cool. C’est Gary Oldman. C’est très important. Il faut que tu sois cool."

Cet épisode spécial était aussi un moyen de rendre un bel hommage aux acteurs d'Harry Potter qui sont décédés ces dernières années. Parmi eux, la comédienne Helen McCrory (Narcissa Malefoy), morte en avril dernier d'un cancer, ou encore Alan Rickman (Rogue) emporté par la même maladie en 2016.

Alan Rickman était le seul à connaître la fin de la saga

Lorsque Harry Potter à l'école des sorciers a été tourné, en 2001, seuls les quatre premiers tomes de la saga étaient sortis. Il a fallu attendre 2007 pour que le septième et ultime volume paraisse. Jusque-là, les acteurs n'avaient aucune idée de la manière dont l'histoire allait se terminer. Tous, sauf un. "Alan (Rickman) la connaissait mais il n'a rien dit", raconte Daniel Radcliffe à Gary Oldman. "Il a très tôt dit à J.K. Rowling : 'Je pense que j’ai besoin de savoir ce qui se passe'". Une manière pour l'interprète de Rogue de jouer son personnage avec plus de justesse et de subtilité.

Oliver Phelps a cassé les côtes du réalisateur Mike Newell

Dans une des scènes d'Harry Potter et la coupe de feu, les jumeaux Weasley devaient se bagarrer alors qu'ils venaient d'être écartés du tournoi des trois sorciers à cause de leurs bêtises. Mike Newell, le réalisateur, trouvaient que les acteurs mettaient trop de délicatesse dans leur chamaillerie. Il s'est approché des frères et a demandé si l'un d'eux voulait se battre contre lui. "Comme un crétin j'ai dit 'd'accord'", raconte Oliver Phelps, l'un des deux frères. Une démonstration qui a tourné à la catastrophe. "J’étais rondelet et j’avais la soixantaine à cette époque. J’aurais dû m’abstenir", commente le réalisateur."Je me suis fêlé plusieurs côtes. J’ai souffert le martyre. Mais le point positif, c’est que je me suis complètement ridiculisé et ça a fait plaisir à tout le monde."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.