Festival de Cannes : "Les Huit montagnes" s'inspire du "Secret de Brokeback Mountain" mais n’atteint pas des sommets

Réalisé par un duo belge en italien, le film prend comme modèle le film d’Ang Lee. Mais en lieu et place de la découverte par deux cow-boys de leur homosexualité, il s'attache à l'amitié entre deux hommes, l’un urbain, l’autre rural.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Luca Marinelli et Alessandro Borghi dans "Les Huit montagnes" de Charlotte Vandermeersch, et Felix Van Groeningen (2022). (PYRAMIDE DISTRIBUTION)

Première coréalisation de Charlotte Vandermeersch et Felix Van Groeningen, Les Huit montagnes s'inspire du Secret de Brokeback Mountain d’Ang Lee sur la découverte par deux cow-boys de leur homosexualité. Mais il s'agit ici d'une amitié sur trente ans entre deux Italiens, l’un urbain et l’autre rural. Un beau sujet prétexte à une métaphore environnementale, mais qui aurait demandé à être moins délayé pour éviter que l’ennui ne pointe.

Sujet rare

Enfant de la ville, Pietro, 12 ans, se lie d’amitié avec Bruno, du même âge et seul gosse d'un village du Val d’Aoste dans les Alpes italiennes. Cet environement devient leur royaume, mais la vie les sépare. Pietro parcourt le monde, alors que Bruno reste fidèle à sa montagne natale. Ils se retrouvent quinze ans plus tard sans jamais avoir cessé de penser l'un à l'autre. 

Peu de films abordent le sujet de l’amitié, le cinéma et la fiction en général préférant les conflits, le drame, et la tragédie. C’est l'atout des Huit Montagnes de raconter les liens ténus entre deux hommes, leur éloignement, leur redécouverte comme s’ils s’étaient quittés la veille. Si le thème des sentiments entre hommes est rare et bien traité, servi par les splendides images de la vallée d’Aoste, Charlotte Vandermeersch et Felix Van Groeningen le développe à l'excès.

Le rat des villes et le rat des champs

Les cinéastes nourrissent constamment leur film de scènes anodines, une dramaturgie minimaliste qui finit par lasser au fil des 2h30 du film. Bien sûr il y a la beauté des paysages filmés comme une ode à la nature, mais cela ne suffit pas. Les deux hommes restaurent une maison en ruines pour s'y retrouver. Le film est un peu simpliste dans sa mise en abîme : celle de créer un monde commun, "construire des villes à la campagne", selon les termes attribués à Alphonse Allais.

Le film prend la dimension d’un conte ou d’une fable métaphorique des préoccupations environnementales d'aujourd'hui, mais avec trop de digressions. La disparition de l’un des deux amis illustre la thèse alarmiste des cinéastes, mais donne tardivement son sens aux Huit montagnes. Des montagnes un peu érodées.

La fiche

Genre : Drame
Réalisateur : Charlotte Vandermeersch et Felix Van Groeningen
Acteurs : Luca Marinelli, Alessandro Borghi, Filippo Timi, Elena Lieti
Pays : Belgique / Italie / France 
Durée : 2h27
Sortie : 21 décembre 2022
Distributeur : Pyramide Distribution

Synopsis : Pietro est un garçon de la ville, Bruno est le dernier enfant à vivre dans un village oublié du Val d’Aoste. Ils se lient d’amitié dans ce coin caché des Alpes qui leur tient lieu de royaume. La vie les éloigne sans pouvoir les séparer complètement. Alors que Bruno reste fidèle à sa montagne, Pietro parcourt le monde. Cette traversée leur fera connaître l’amour et la perte, leurs origines et leurs destinées, mais surtout une amitié à la vie à la mort.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival de Cannes 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.