Cannes 2019 : "Ghost Tropic", simple et humain road movie nocturne d'une ouvrière maghrébine à Bruxelles

"Ghost Tropic", le troisième long métrage du réalisateur belge Bas Devos était projeté jeudi 23 mai dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs. Il suit une ouvrière maghrébine contrainte de traverser Bruxelles, la nuit à pied pour rentrer chez elle. Road movie urbain, simple, et humain.

Saadia Bentaïeb dans \"Ghost Tropic\"
Saadia Bentaïeb dans "Ghost Tropic" (DR Film "Ghost Tropic")

Quand certains films très bavards finissent par ne rien raconter, d'autres disent tout de l'humanité sans presque aucun dialogue. Ghost Tropic, du Belge Bas Devos est de ceux-là.

A Bruxelles, une ouvrière maghrébine d'une soixantaine d'années (Saadia Bentaïeb) s'endort dans le métro en rentrant chez elle, "à la limite Mollenbeck et Anderlecht", comme elle le précise. Pour retrouver son appartement, elle doit donc traverser la ville à pied. Il fait froid, elle est fatiguée et au fil de son trajet, elle va rencontrer ceux qui vivent (ou qui meurent) la nuit. Elle va aider certains, se faire aider par d'autres et finira par arriver chez elle au petit matin. Rien de plus.

Rien de plus, mais surtout rien de moins, car en une heure et vingt-cinq minutes, Bas Devos nous donne avec délicatesse une leçon d'humanité. Les détenteurs de pouvoir n'en abusent pas, les inconnus sont prêts à aider, à recevoir de l'aide aussi. 

Saadia Bentaïeb dans \"Ghost Tropic\'
Saadia Bentaïeb dans "Ghost Tropic' (Droits réservés Film Ghost Tropic)

Comme l'était Fatima dans le film du même nom de Philippe Faucon présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2015, Khadija est de celles qui passent dans notre paysage quotidien et auxquelles on n'accorde aucun regard. Ouvrières, femmes de ménage, mères au foyer, elles ne parlent pas toujours facilement le français et passent la tête coiffée d'un foulard, habillées de gris, de brun ou de noir. Dans Ghost Tropic, elles sont l'héroïne. Héroïne d'une bien modeste aventure, mais héroïne quand même. 

Saadia Bentaïeb (à droite) dans \"Ghost Tropic\"
Saadia Bentaïeb (à droite) dans "Ghost Tropic" (Droits réservés Film Ghost Tropic)

Les minutes passent, Bruxelles est filmée sans chichi touristique, ce ne sont pas les beaux quartiers, mais la simple présence de cette petite femme discrète apaise. La peur est absolument absente de ce voyage nocturne. Voilà un film qui fait du bien, qui donne envie de regarder l'autre, quel qu'il soit et aussi invisible soit-il. Il ne s'y passe rien ? Pas si sûr.

Ghost Tropic                                                                                                       Film belge de Bas Devos                                                                                      avec Saadia Bentaïeb, Nora Dari                                                                               1h25                                                                                                                       Date de sortie en France inconnue