Cinéma : "Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?", succès attendu pour comédie lourdingue

Douze millions d'entrées il y a quatre ans, et cette année ? C'est la question qui se pose alors que la suite de "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?" débarque mercredi en salles. Et on peine vraiment à rire devant cette comédie.

Christian Clavier et Chantal Lauby, toujours là dans \"Qu\'est-ce qu\'on a encore fait au Bon Dieu ?\"
Christian Clavier et Chantal Lauby, toujours là dans "Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?" (Arnaud Borrel)

Cela commence par une résolution, énoncée dès le début du film par la mère de famille, avant un dîner avec ses quatre filles et leurs maris : "Mot d'ordre, politiquement correct". Et en effet, soyons rassurés, le couple formé par Chantal Lauby et Christian Clavier n'a pas révisé ses clichés.

Face à la volonté de leurs quatre filles d'émigrer dans les patries d'origine de leurs maris respectifs, les Verneuil n'ont plus qu'une idée en tête : leur "faire aimer la France". France historique, éternelle, face à multiculturalisme menaçant, le film de Philippe de Chauveron se veut toujours partisan du millième degré, pour mettre à mal, justement, les clichés. Le problème, c'est qu'on a vraiment beaucoup de mal à trouver ça drôle. C'est assez long, c'est très lourd, ce deuxième épisode ajoute deux cases, l'arrivée d'un immigré afghan et un mariage mal vu entre deux femmes... Le grand succès des 400 avant-premières en France le 1er janvier dernier prouve que la formule marche encore. Alors, est-ce rabat-joie de ne pas aimer un succès populaire annoncé ? Le film et son manque de finesse le disent mieux que nous : "C'est un constat chérie, on a encore le droit de constater en France, non ? Alors je constate".

"Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?" : même formule, mêmes problèmes
--'--
--'--

Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (UGC Distribution), avec Chantal Lauby, Christian Clavier, Frédérique Bel, Ary Abittan...