L'acteur et réalisateur Alexandre Astier présidera le jury du 50e festival de la BD d'Angoulême

Le festival de la BD d'Angoulême a annoncé lundi qu'Alexandre Astier, connu pour sa série télé à succès Kaamelott, sera le président du jury de la prochaine édition, prévue en janvier 2023.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'acteur et réalisateur Alexandre Astier, à La Baule le 29 juin 2022. (LOIC VENANCE / AFP)

L’acteur, scénariste et réalisateur Alexandre Astier, connu pour son rôle de Roi Arthur dans la série télé Kaamelott (qui raconte les aventures du Roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde), dont il est aussi le créateur, sera le président de la 50e édition du festival d’Angoulême, du 26 au 29 janvier 2023. C'est ce qu'a annoncé le festival lundi midi, 28 novembre, lors d'une conférence de presse. Il succède au scénariste et écrivain Benoît Peeters.

Astier, un familier du festival d'Angoulême

Choisi pour présider cette édition, Alexandre Astier a accepté volontiers, tout en considérant que c’est "un peu effrayant" parce que "c’est une responsabilité" et qu’"il ne faut pas se louper", comme il l’explique lundi dans Le Parisien.

Alexandre Astier, qui est aussi co-réalisateur et scénariste de deux adaptations d’Astérix à l’écran, Le Domaine des Dieux (2014) et Le secret de la potion magique (2018), connait bien le festival. Il s'y est rendu plusieurs fois pour des dédicaces depuis que Kaamelott a été adapté en BD, mais il y a aussi assuré des master class, notamment sur le thème de l’art du scénario en mars dernier.

Une culture BD née dans l'enfance

Dans Le Parisien, il explique que sa culture BD est d’abord née dans l’enfance chez sa grand-mère, où il lisait Tintin, Astérix et Lucky Luke, et il garde une grande admiration pour Goscinny et ses comédies. Plus tard, il a dégusté Gotlib et "les mecs de Fluide Glacial" : Margerin, Goosens et Edika dont il estime partager le "goût pour l’absurde".

Alors que le Japon sera très présent cette année au festival d’Angoulême, avec notamment Hajime Isayama, Junji Itô et Ryoichi Ikegami, Alexandre Astier trouve les mangas, que dévorent ses enfants, "d’une très grande créativité".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival de BD d'Angoulême

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.