Cet article date de plus d'un an.

Street-art : un musée inauguré dans un passage souterrain à Chevigny-Saint-Sauveur, près de Dijon

Des animaux sauvages qui font face à Zelda, Mario ou encore les Pokemon. À Chavigny-Saint-Sauveur, près de Dijon, un passage souterrain un peu triste a été transformé en musée, entièrement conçu par Erwan Boda, un jeune et talentueux artiste local. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'une des oeuvres d'Erwan Boda qui orne le musée de street-art de Chevigny-Saint-Sauveur (Côte-d'Or) (Erwan Boda)

Depuis plusieurs années, les artistes de rue sont régulièrement sollicités par les mairies pour embellir certains espaces publics laissés à l'abandon. À Chevigny-Saint-Sauveur, commune paisible près de Dijon, on a vu les choses en grand en imaginant un musée, gratuit et accessible en permanence, tout le long de ce passage souterrain emprunté par de nombreux piétons. L'artiste Erwan Boda, alias R.One a eu carte blanche. 

Dijon: ouverture musée street art en plein air

A 22 ans, Erwan Boda n'en est pas à son coup d'essai. Il a déjà été sollicité plusieurs fois pour embellir des espaces publics et des façades. Mais là, il a du imaginer un musée. Une première pour l'artiste qui a fait se côtoyer deux de ses univers de prédilection, les animaux et les personnages de jeux vidéos. "Sur le mur de droite,on va retrouver un monde animal et en face un monde plus axé sur les jeux vidéos avec des personnages comme Zelda, Mario ou encore les Pokemon" explique-t-il. "Le passage est situé près d'une école, donc on voulait que les parents et les enfants se reconnaissent dans chaque tableau"

Un musée évolutif 

Après des semaines de travail préparatoire sur ses croquis, Erwan Boda a passé une semaine sur place pour réaliser ses fresques. Les premiers visiteurs sont sous le charme. Enfin de la culture accessible à tous, visible nuit et jour et non soumise à des règles sanitaires ! 

Sous le souterrain transformé, un mur a été laissé libre. "Il y a un espace pour laisser à d'autres la possibilité de pouvoir s'exprimer. C'est important, encore plus dans la période actuelle, où tout le monde est confiné, même la culture" précise Guillaume Ruet, le maire de Chevigny-Saint-Sauveur. Seule règle pour ceux qui veulent participer au projet, prévenir la mairie et ne pas dénaturer les oeuvres déjà peintes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Street Art

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.