Land-art : une œuvre céleste constellée d'étoiles sur le barrage de Saint-Etienne-Cantalès dans le Cantal

Commandée par la communauté de communes de la Châtaigneraie Cantalienne et soutenue par le ministère de la Culture, l'œuvre, intitulée "Aster", est tout droit sortie des mains et de l'imagination de la plasticienne auvergnate Delphine Gigoux-Martin. Le résultat final sera visible en juillet 2021. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
300 étoiles émaillées vont recouvrir le barrage de Saint Etienne-Cantalès dans le Cantal (France 3 Aura)

L'artiste contemporaine Delphine Gigoux-Martin a encore quelques semaines pour achever sa nouvelle œuvre. Intitulée Aster (étoile en Grec), l'installation est en cours de production sur la voûte du barrage hydroélectrique de Saint-Etienne-Cantalès, dans le Cantal. Le site sera accessible au public, à partir du 2 juillet 2021.

Oeuvre barrage de Cantales

Une constellation d'étoiles de mer 

Devant le gigantesque ouvrage de 69 mètres de haut, Delphine Gigoux-Martin mesure l'immensité de sa toile. Avec sa forme de coquillage, typique des barrages hydroélectriques, celui de Saint-Etienne-Cantalès va se transformer en refuge d'étoiles de mer. "J'ai utilisé les plots de béton qui ont servi à la construction comme des méridiens et la crête du barrage où passent les voitures comme un équateur céleste", explique la plasticienne. 

300 pièces émaillées moulées sur de véritables étoiles de mer, pour certaines phosphorescentes, vont dessiner "un ciel changeant, en mouvement, un ciel vivant comme l’est le vrai ciel", précise l'artiste passionnée par la nature. Une invitation pour le spectateur à s’arrêter, et vivre l’expérience à différents moments. 

Dès la tombée de la nuit, sous leur scintillement, des animaux viendront donner vie au barrage. Et le jour, les étoiles recouvertes d'un émail platine refléteront la lumière du soleil. "C'est le premier barrage céleste de France !", se réjouit Cédric Pouget, responsable EDF du barrage. Après celui de Tignes en Savoie, Saint Etienne-Cantalès est le deuxième barrage, en France, à devenir une œuvre artistique.

Les étoiles émaillées créées pas Delphine Gigoux-Martin (France 3 Aura)

Un barrage céleste pour la mémoire

Inauguré par le Général Charles De Gaulle le 1er juillet 1945, le barrage Saint-Etienne-Cantalès fait partie du réseau des lieux de mémoire de la Résistance. "Il a été construit par des maçons espagnols qui, la nuit étaient Résistants, nous avons besoin de faire vivre cette mémoire", raconte Michel Teyssedou, président de la communauté de communes de la Châtaigneraie Cantalienne. En résonnance avec l'Histoire, le projet Aster consiste d’abord à dessiner le ciel de la Libération, celui du 8 mai 1945. À cette nuance près qu’il ne s’agit pas seulement de reconstituer ici les constellations qu’on pouvait voir, cette nuit-là, au-dessus du barrage. "À la fin d’une guerre mondiale, il faut un ciel en quelque sorte mondial. Une carte idéale, celle d’une nuit de liberté retrouvée, à l’unisson dans le monde entier", assure Delphine Gigoux-Martin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sculpture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.