Art : les sculptures de Niki de Saint Phalle, entre fantaisie et rébellion

Publié
Art : retour sur les sculptures de Niki de Saint Phalle
Article rédigé par
M.Buisson, I.Delion, F.Guinle, K.Annette - France 2
France Télévisions
Niki de Saint Phalle était une artiste chic, drôle et révolutionnaire qui a donné une place démesurée aux femmes et leurs représentations, les Nanas. Une exposition lui rend hommage aux Abattoirs de Toulouse.

Niki de Saint Phalle est l’artiste femme la plus connue du XXe siècle. Dans les années 60, elle invente le tableau à la carabine, et tire sur des poches de peinture. Un geste de rébellion pour celle qui ne veut pas être une femme soumise. “C’était un spectacle et en même temps, c’était une révolte contre la religion, contre mon background, contre ma famille”, disait-elle en 1972. Elle avouera avoir été victime d’inceste enfant.

Une artiste engagée

Pour elle, l’art est d'abord une thérapie. Et dans sa tête, il y a Nana, libre et sexy, comme dans le roman de Zola. Les Nanas est le nom que Niki de Saint Phalle donne à ses sculptures de femmes monumentales, colorées, joyeuses et plantureuses. Un désir de voir des femmes plus imposantes que les hommes qui les regardaient. Elle aura aussi représenté Michael Jordan et Miles Davis. Ils figurent parmi sa série des années 90 sur les héros noirs. Engagée et libre, elle fut l’artiste la plus rock'n'roll de son temps.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.