Le festival "l'été photographique" reprend ses quartiers dans le Gers et célèbre l'espoir pour "faire flamboyer l'avenir"

"L’été photographique" revient dans la commune de Lectoure en Occitanie. Les curieux pourront découvrir des expositions éparpillées dans toute la ville et dédiées à l’art visuel. La notion d'espoir est le thème de cette nouvelle édition.

Article rédigé par
Margaux Bonfils - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les intriguants clichés du photographe Philippe Braquenier font voyager les visiteurs du festival de Lectoure. (France 3 Occitanie)

Dans la campagne gersoise, la photographie est mise à l’honneur. C’est le retour du festival de l’été photographique à Lectoure, jusqu’au 18 septembre. Aux quatre coins de la petite commune les expositions se multiplient. La plus grande prend ses quartiers dans le massif Centre d’art et de la photo. Les prototypes monochromes du couple de photographes allemands Anna et Bernhard Blume se laissent scruter par les visiteurs. Des clichés qui flirtent avec l’absurde. Réalisés entre les années 60 et 80, ils côtoient les œuvres d’autres artistes partageant une même vision : utiliser l’humour pour oublier la gravité du monde.  

France 3 Occitanie /J. Meurin / E. Coorevits / S. Le Béon / S. Cascione

Comme à son habitude, le festival mise sur l’éclectisme. L’école Bladé accueille quatre artistes aux styles intriguants. Parmi eux, David De Beyter expose son art à mi-chemin entre la réalité et la fiction avec ses ciels lumineux. Mais aussi des images au plus proche de la nature immortalisée par Anne-Charlotte Finel. “C’est vrai qu’on aime bien venir tous les ans. On trouve ça très orignal, très particulier. Tout ne nous plaît pas mais au moins on découvre”, se réjouit une visiteuse. 

Loin des villes 

Fondé dans les années 90, l’été photographique accueille en moyenne chaque année 7 000 visiteurs. L’événement est devenu rapidement incontournable dans la programmation culturelle de Lectoure, tout en permettant de mêler ruralité et photographie. “C’est bien qu’il y ait cette accessibilité, de permettre cette rencontre entre les artistes et les gens qui veulent s’ouvrir un peu l’esprit”, renchérit un touriste. Tout au long du festival, des visites commentées, des projections cinémas et plusieurs ateliers viendront compléter la programmation, pour découvrir sous un nouveau regard l’art de la photographie. 

Festival l'été photographique, jusqu'au 18 septembre, fermé les mardis, Lectoure, Gers, 6 euros

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.