"Arles contemporain", l'événement estival qui met la photo au cœur de la ville privée des Rencontres de la photographie

Le réseau "Arles Contemporain" a convaincu une soixantaine de galeries et 400 exposants pour une programmation à découvrir entre le 26 juin et le 6 septembre. 

Une photo d\'Etienne Racine, habitué des Rencontres d\'Arles, présent en 2020 pour cet événement inédit
Une photo d'Etienne Racine, habitué des Rencontres d'Arles, présent en 2020 pour cet événement inédit (Etienne Racine)

Chaque année, les Rencontres de la photographie d'Arles sont l'un des rendez-vous incontournables de l'été. Après le choc de l'annonce de l'annulation de cette édition 2020, de nombreux acteurs du monde culturel de la ville se sont rassemblés autour du projet Arles Contemporain. Avec succès, car du 26 juin au 6 septembre, plus de 400 artistes seront présents. Une soixantaine de galeries et d'institutions ont répondu à l'appel. Une édition estivale particulière mais qui devrait être riche. 

"La nature a horreur du vide" explique Nicolas Havette, directeur artistique de la Fondation Manuel Rivera Ortiz qui accueillera des événements de la manifestation Arles contemporain. "Le vide laissé par les Rencontres Photographiques cet été a fait que l'on a décidé de faire pousser des projets qui n'auraient peut-être pas vu le jour". 

Mettre les artistes locaux en avant

Une grande émulation s'est créée autour de ce projet imaginé en quelques semaines seulement. De nombreux fidèles des Rencontres Photographiques ont répondu présent, près de 400 artistes sont à découvrir. Et nombreux sont ceux qui viennent de la région. "On a choisi de modifier la programmation pour cet été de manière à donner plus d'événements aux artistes d'Arles" explique la libraire Delphine Manjard, qui participe à l'organisation du festival. 

Il y aura de la photo, mais pas seulement. Au programme également, des séances de cinéma en plein air, des rencontres, des concerts, des expositions de dessins ou de street art. Avec par exemple la venue pour la deuxième année consécutive d'Eugène Barricade. Il présente à la galerie M@G l'exposition Spray for us. Avec son humour décalé, il offre une vision ironique de la société actuelle. Cet été encore, Arles fera partie des villes incontournables pour tous les amoureux de photographie et de culture au sens large. 

Qui va piano va sano © Eugène-Barricade, exposition Sray for us à la galerie M@G
Qui va piano va sano © Eugène-Barricade, exposition Sray for us à la galerie M@G (© Eugène-Barricade)