Cet article date de plus d'un an.

À La Rochelle, le double regard de Yann Arthus-Bertrand et Bryan Skerry sur la beauté et la fragilité des océans

Très engagés dans la défense de l’environnement, les deux photographes ont réuni leur travail au sein d’une exposition. "La Mer", présentée au Musée maritime de La Rochelle, propose près de 70 clichés sur les océans. Un nouveau témoignage photographique de ces deux militants écologistes sur la nécessité de préserver les océans. 

Article rédigé par Véronique Dalmaz
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Exposition "La mer", à découvrir jusqu'au 6 novembre 2022 à La Rochelle   (Capture d'image / France Télévisions)

Les océans sont en danger. L’activité humaine est en cause. Yann Arthus-Bertrand et le Britannique Brian Skerry nous alertent depuis des décennies sur ce sujet. Le Français avec des clichés vus du ciel, l'Américain avec des photos sous-marines. Deux visions à découvrir en visitant l’exposition La Mer.

A La Rochelle, le double regard de Yann Arthus Bertrand et Bryan Skerry sur la beauté et fragilité des océans
A La Rochelle, le double regard de Yann Arthus Bertrand et Bryan Skerry sur la beauté et fragilité des océans A La Rochelle, le double regard de Yann Arthus Bertrand et Bryan Skerry sur la beauté et fragilité des océans (France 3 Poitou-Charentes : Y. Salaun / M. Millet / B. Biraud)

Un combat de longue haleine 

Infatigable, Yann Arthus-Bertrand poursuit son combat engagé depuis maintenant près de trente ans. Lancé en 1992, son projet photographique La Terre vue du ciel a fait l’objet, en 1999, d’un livre devenu un best-seller. En 2004, un documentaire est réalisé à partir des clichés de cet ouvrage. De 2006 à 2011, le photographe gagne en popularité avec son émission télévisée Vu du ciel sur la défense de l’environnement.

Mais malgré toutes ces alertes, Yann Arthus-Bertrand constate amèrement que la société n’a pas changé sa façon de vivre. "On estime que 90 % de ce que l’on consomme vient par container", s’offusque-t-il. Autre exemple de déni, les algues vertes en Bretagne. "Cela fait combien d’années qu’on en parle ?", demande le photographe excédé. "On est incapable de changer la façon de travailler de ces éleveurs", ajoute-t-il.

Un playdoyer adressé à l'humanité 

Consommer différemment. Tel est le message des clichés présentés. "Ce n’est pas une exposition sur le monde sous-marin", prévient Yann Arthus-Bertrand. L’objectif est d’obtenir une prise de conscience individuelle : "Qu’est-ce que moi en tant qu’homme, je peux changer dans ma vie pour essayer de modifier les choses ?", interroge Yann Arthus-Bertrand.

Le documentaire Planète océan, projeté pendant cette exposition, complète ce plaidoyer adressé à l’humanité. Ce film, réalisé en 2012, embarque le spectateur dans un voyage inédit grâce aux images aériennes de Yann Arthus-Bertrand et à celles de cadreurs sous-marins primés.

Exposition "La Mer", Musée maritime de La Rochelle, 5 bis place Bernard-Moitessier. Jusqu’au 6 novembre 2022. Du mardi au dimanche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.