À Evreux, une exposition dévoile des photos réalisées par les nazis dans le camp de concentration de Mauthausen

L'exposition "La part visible des camps" est présentée au sein de la Médiathèque Rolland Plaisance du 5 au 19 mars 2022. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Exposition "La part visible des camps" à la médiathèque Rolland Plaisance d'Evreux.   (France 3 Normandie)

C'est un témoignage photographique exceptionnel que présente jusqu'au 19 mars 2022 la médiathèque Rolland Plaisance d'Evreux. L'exposition La part visible des camps dévoile des clichés réalisés pendant la Seconde Guerre mondiale par les nazis au camp de Mauthausen en Autriche. 

FTR

Une histoire espagnole

Ce fonds iconographique est composé de près de 1000 photos. Des clichés réalisés par les SS qui regroupent toutes sortes de documents : fichage bureaucratique des détenus, exaltation du modèle disciplinaire et hygiéniste, images de propagande, tentatives d’évasion.

Des images de propagande réalisées par les nazis au camp de Mauthausen en Autriche dès 1940 (France 3 Normandie)

Quelques semaines avant la libération les nazis ont détruit en masse toute sorte d’archives. Mais à Mauthausen des centaines de négatifs originaux d’images du camp ont pu être "sauvés" grâce à l'audace d'un petit groupe de détenus républicains espagnols. Ils les ont dérobés, camouflés, sortis du camp, confiés à une habitante du village, récupérés à la libération et, la plupart, rapportés en France. "Ils avaient conçu et imaginé que ces photos constituaient un message extraordinaire pour dire ce qu'avait été la détention à Mauthausen", explique Daniel Simon, Président de l'amicale de Mauthausen.

Des prisonniers normands

Mauthausen était un camp de concentration nazi situé en Autriche, classé de Niveau III. Cela signifiait qu'il était l'un des camps les plus durs. Les prisonniers n'étaient pas censés survivre. 200 000 hommes et femmes de toute l'Europe ont été déportés dans ce camp dès 1940. Plus de 120 000 personnes y sont mortes. Des socialistes, des communistes, des anarchistes, et près de 5000 républicains espagnols. Il y avait aussi des résistants normands. "Nous avons voulu rappelé que douze personnes d'Evreux ont été déportées dans ce camp autrichien et six d'entre elles n'en sont pas revenues", souligne Elodie Bocquet, directrice du service des archives d'Evreux. 

Le camp de Mauthausen a fait plus de 120 000 morts parmi les déportés européens (France 3 Normandie)

Ces photographies témoignent du regard, forcément subjectif, que portaient les SS sur les prisonniers. Fragments d’histoire et de mémoires du camp, histoire et pouvoir de l’image, tout le parcours de l’exposition est étayé de textes rappelant le contexte de l'époque. 

L'exposition La part visible des camps existe ainsi en trois langues, et circule depuis 2005 en Europe, après avoir été solennellement inaugurée à Mauthausen. 

Elle est à découvrir à la Médiathèque Rolland Plaisance d'Evreux jusqu'au 19 mars 2022

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.