Soissons lance une campagne de mécénat participatif pour racheter un tableau du "Roi Clovis", figure historique de la ville

Le "Roi Clovis" est de retour à Soissons. Un tableau du 17e siècle représentant la figure historique la plus emblématique de la ville va être racheté par la municipalité. Pour réunir les 225 000 euros nécessaires, cette dernière a décidé de faire en partie appel aux habitants soissonnais.

Article rédigé par
Diego Caparros - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le tableau a été installé avec précaution à l'hotel de ville de Soissons. (France 3 Picardie)

C'est un accueil précautionneux qu'a reçu le portrait de Clovis acheminé jusqu'à l'hôtel de ville de Soissons, enfermé dans une lourde caisse. Le plus illustre personnage historique de la cité du Vase est de retour, et la municipalité aimerait que ce soit pour le plus longtemps possible. En effet, cela fait plus d'un an qu'elle travaille sur le rachat du chef-d'œuvre aux inspirations caravagesques pour ses collections. En attendant de pouvoir s'approprier la toile, la Ville la présente exceptionnellement pendant une semaine au public soissonnais.

Le "Roi Clovis" est de retour à Soissons.
FTR

France 3 Picardie / R. Vivenot / E. Henry / N. Duchet

Le Roi Clovis daterait de 1625 et serait l'œuvre de l'artiste italien Orazio Riminaldi. Une composition baroque dans laquelle le premier roi des Francs est représenté de face, avec ses attributs symboliques, la francisque, une hache utilisée par le peuple franc, et sans surprise, le vase. Deux objets qui rappellent tout autant son rôle de chef de guerre que celui de roi. "Ce visage assez captivant qui est juste derrière moi montre aussi la figure d'un monarque. Cette couronne qui accompagne la représentation d'un Clovis triomphant montre l'acte de fondation d'un nouveau royaume, ici, à Soissons", décrypte Christophe Brouard, directeur des musées de Soissons.

Un projet de rachat participatif

Depuis 2011, le Roi Clovis appartient à la galerie d'art Sarti qui souhaite le vendre. Pour la municipalité, une barrière reste à franchir, le prix. Pour une valeur de 225 000 euros, l'Etat et le ministère de la Culture participent à hauteur de 100 000 euros. D'autres sources de financements sont également de la partie pour épauler la Ville. "On remercie également la fondation La Marck qui va donner 30 000 euros pour cette œuvre. Et puis enfin, il y a l'ensemble des Soissonnais qui vont pouvoir venir donner un euro pour un Franc", développe Alain Crémont, maire de Soissons.

Le "Roi Clovis" réalisé par Orazio Riminaldi aux alentours de 1625. (Galerie Serti)

"Un euro pour un Franc", c'est le titre qui a été donné à cette campagne de mécénat participatif, lancée sur la plateforme Dartagnans. Jusqu'au 31 décembre, les habitants pourront faire un don pour contribuer, à leur niveau, au rachat de cette œuvre. Si tout se passe bien, le Roi Clovis pourrait alors rejoindre les collections des musées de Soissons en 2023.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.