"Le crépuscule des pharaons" réunit les trésors de l'Egypte

Les plus beaux chefs-d'œuvre des dernières dynasties égyptiennes sont réunis au musée Jacquemart-André, à Paris, pour une exposition exceptionnelle à voir jusqu'au 23 juillet 2012.

115
Pour la première fois, les plus belles réalisations du dernier millénaire de l'histoire pharaonique sont réunies dans un même musée. ELODIE DROUARD / FTVI
215
Jusqu'au 23 juillet 2012, le musée Jacquemart-André (Paris 8e) propose au public de découvrir plus d'une centaine de pièces exceptionnelles provenant des plus grandes collections du monde. ELODIE DROUARD / FTVI
315
"Le crépuscule des pharaons" propose, à travers un parcours thématique séquencé en huit salles, de confronter les chefs-d'œuvre les plus connus de l'art des dix dernières dynasties de l'Egypte pharaonique. ELODIE DROUARD / FTVI
415
Le visiteur est ainsi guidé depuis le monde des vivants et des morts jusqu'à l'univers des dieux, à la jonction desquels se trouve le pharaon. ELODIE DROUARD / FTVI
515
S'étalant sur une période allant de 1069 à 30 avant notre ère, le dernier millénaire des pharaons a surtout été marqué par de multiples invasions. ELODIE DROUARD / FTVI
615
Malgré le trouble qui domine durant cette période, l'art égyptien a conservé tout son prestige. ELODIE DROUARD / FTVI
715
Car même si l'on parle de "crépuscule", l'art égyptien, nourri d'une longue tradition pharaonique, a su se renouveler. ELODIE DROUARD / FTVI
815
Servie par une technique parfaitement maîtrisée, la production artistique égyptienne se distingue par des réalisations d'une perfection inégalée, surtout dans le domaine statuaire. ELODIE DROUARD / FTVI
915
Issus de tombes ou de temples religieux, les sculptures, sarcophages et bijoux exposés sont autant d'illustrations de l'expression artistique de cette période. ELODIE DROUARD / FTVI
1015
Représenter l'homme est l'un des défis auxquels se sont confrontés les sculpteurs égyptiens depuis l'époque prédynastique jusqu'au temps de la domination romaine. ELODIE DROUARD / FTVI
1115
Pour la première fois, la célèbre "tête verte" a été prêtée par le musée égyptien de Berlin (Allemagne). Où l'on découvre avec quelle précision les Egyptiens ont réussi à représenter le temps qui passe sur le visage d'un homme. ELODIE DROUARD / FTVI
1215
Trois salles de l'exposition sont consacrées au domaine funéraire où sont exposés stèles, cercueils ou ces serviteurs funéraires qui entouraient le défunt à l'intérieur du caveau. ELODIE DROUARD / FTVI
1315
Outre les hommes, les femmes et les pharaons, l'univers égyptien est peuplé de nombreuses divinités. ELODIE DROUARD / FTVI
1415
Les principales divinités de l'Etat égyptien sont ici représentées par des chefs-d'œuvre exceptionnels comme l'effigie de Bastet sous forme de chatte. ELODIE DROUARD / FTVI
1515
"Le crépuscule des pharaons" au musée Jacquemart-André (Paris 8e), du 23 mars au 23 juillet 2012, ouvert tous les jours, entrée 11 euros. ELODIE DROUARD / FTVI