Le Centre Pompidou ouvrira en 2025 à Massy un pôle de conservation qui sera en partie ouvert au public

Un nouveau pôle de conservation pour les collections du Centre Pompidou, qui sera aussi un lieu de création et d'accueil du public, verra la jour en 2025 à Massy (Essonne)

Le Centre Pompidou (26 septembre 2019)
Le Centre Pompidou (26 septembre 2019) (MANUEL COHEN / AFP)

Le Centre Pompidou a présenté mardi son projet de pôle de conservation et de création qui sera installé à Massy (Essonne) en 2025 et où seront abritées ses réserves. Ce lieu qui se veut d'un type nouveau sera en même temps une "fabrique de l'art" et sera ouvert au public.

D'une superficie de 22 000 m2, il "sera à la fois un pôle d'excellence pour la conservation et la restauration des oeuvres de la collection, et un nouveau lieu de diffusion culturelle et de création profondément ancré dans son territoire", indique le Centre dans un communiqué. Il accueillera également les réserves du musée national Picasso-Paris.

Le Centre a souhaité concevoir "un nouveau type de réserves, profondément innovant dans sa forme et son fonctionnement", selon le communiqué. Les nouveaux espaces "seront dotés de normes de conservation optimales et d'espaces supplémentaires en prévision de l'enrichissement des collections".

Une collaboration avec l'université Paris-Saclay

Le Centre Pompidou dispose de la deuxième collection d'art moderne et contemporain au monde et la première en Europe : 120 000 oeuvres qui sont propriété de l'État. L'importance des prêts et de l'action internationale du musée fait que ses réserves sont devenues un outil stratégique qui nécessite des installations adaptées.

Ce projet a été rendu possible grâce au partenariat avec la région Île-de-France, le Département de l'Essonne, la Communauté d'agglomération Paris-Saclay et la Ville de Massy, avec le soutien de l'Etat.

Grâce à la proximité de l'Université Paris-Saclay, des projets de collaboration sont prévus entre les métiers du musée et de la recherche.

Des réserves en partie ouvertes au public

Ces réserves seront en partie ouvertes au public, de façon à ce que celui-ci découvre la réalité des métiers du musée. Le nouveau centre travaillera aussi en collaboration avec les acteurs locaux -culturels, universitaires et scolaires- et les associations.

Profitant de la présence des œuvres, un espace culturel expérimental de 2 500 m2 servira à la programmation artistique et culturelle mettant en valeur les collections et les métiers du musée. Il accueillera des spectacles vivants, des performances, des conférences, des projections et des ateliers.

Sept principes sont énumérés pour cette "fabrique de l'art" : l'art au plus proche; l'art en travail; l'art en action; l'art, lieu de vie; l'art au pluriel; l'art en partage; l'art et la science.