"La tour de la mosquée Koutoubia", toile de Winston Churchill, adjugée plus de 8 millions d'euros à Londres

L'ancien Premier ministre britannique Winston Churchil a commencé à peindre sur le tard, quand il avait 40 ans. Le tableau "La tour de la mosquée Koutoubia" (1943) de Marrakech a été peint à l'occasion d'une visite officielle au Maroc pendant la Seconde Guerre mondiale

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le tableau "La tour de la mosquée Koutoubia", peint par l'ancien Premier ministre britannique Winston Churchill, a été adjugé le 1er mars à Londres pour 8,1 millions d'euros par la maison de ventes Christie's. (TOLGA AKMEN / AFP)

Le plus célèbre des tableaux peints par l'ancien Premier ministre britannique Winston Churchill (1874-1965) a été adjugé lundi 1er mars à Londres pour 8,1 millions d'euros par la maison de ventes Christie's.

La tour de la mosquée Koutoubia (1943) de Marrakech tableau peint à l'occasion d'une visite officielle au Maroc pendant la Seconde Guerre mondiale, a pulvérisé les estimations (de 1,7 à 2,8 millions d'euros). Avec les frais, le montant de la vente s'élève à près de 9,6 millions d'euros, a tweeté la maison Christie's.

Une passion méconnue pour la peinture

L'huile sur toile mise en vente par l'actrice américaine Angelina Jolie est considérée "comme le tableau le plus important de Sir Winston Churchill" en raison de son "imbrication dans l'histoire du XXe siècle", a souligné l'historien d'art britannique Barry Phipps dans le catalogue. Ce paysage simple et sans fioritures représente le minaret, symbole de puissance de la dynastie Almohade (12e siècle), enlacé par les remparts de l'ancienne ville et adossé aux montagnes enneigées.

Churchill l'avait à l'époque offert à Roosevelt. Vendu par un des fils Roosevelt dans les années 1950, le tableau change plusieurs fois de mains, avant d'atterrir en 2011 dans la collection du couple hollywoodien Angelina Jolie et Brad Pitt. 

Le dirigeant conservateur a commencé à peindre sur le tard, quand il avait 40 ans. Celui qui aimait fuir les orages politiques et la grisaille londonienne avait découvert la lumière de la cité ocre de Marrakech dans les années Trente, à l'époque du protectorat français, et y effectua au total six voyages en 23 ans. Une photographie de presse d'époque montre Roosevelt et Churchill admirer ensemble depuis la villa Taylor le coucher de soleil sur le panorama qui inspirera le tableau.

Lors de la même vente, deux autres tableaux de Churchill ont fait s'envoler les enchères : un paysage de Marrakech adjugé 1,8 million d'euros - soit 2,18 million d'euros avec les frais - et une vue de la cathédrale Saint-Paul de Londres adjugée 1,2 million d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.