Céline Dion pose avant le défilé Giambattista Valli, le 3 juillet 2017, lors de la Fashion Week de Paris. 
Céline Dion pose avant le défilé Giambattista Valli, le 3 juillet 2017, lors de la Fashion Week de Paris.  (FOOTWEAR NEWS / SHUTTERST / SIPA)

GRAND FORMAT. "Elle s'autorise tout" : Céline Dion, quinqua et nouvelle reine du cool

"Je n'ai plus rien à prouver : ni à ma famille, ni à mon mari, ni à l'industrie du disque... Ni à moi-même", assurait Céline Dion au magazine Elle à l'été 2016. Vendredi 30 mars, elle célèbrera ses cinq décennies, dont plus de trois de carrière. Depuis trente-cinq ans, la star québécoise a vendu plus de 230 millions de disques dans le monde et sa fortune est estimée à 400 millions de dollars par le magazine Forbes.

Derrière cet empire et cette carrière, il y a l'énergie d'un homme : René Angélil, manager, mentor et mari de la chanteuse. Sa mort, le 14 janvier 2016, a mis fin à trente années d'une relation exclusive. Depuis, Céline Dion semble opérer une mue radicale. Et si la diva populaire de variétés avait désormais sa place parmi les nouvelles reines du cool ?

Céline Dion embrasse le cercueil de René Angélil devant la basilique Notre-Dame, à Montréal (Canada), le 22 janvier 2016.
Céline Dion embrasse le cercueil de René Angélil devant la basilique Notre-Dame, à Montréal (Canada), le 22 janvier 2016. (GEOFF ROBINS / AFP)

"A la mort de René, elle s'est retrouvée dans la peau du boss"

Les premières notes de Pour que tu m'aimes encore, le tube francophone de Céline Dion résonnent dans la basilique Notre-Dame de Montréal, ce 23 janvier 2016. Dans l'allée centrale, René-Charles, son fils aîné, porte le cercueil en acajou noir où repose René Angélil, emporté par un cancer à l’âge de 73 ans. La scène est filmée par douze caméras et retransmise sur quatre chaînes de télévision canadiennes. Les images de ces funérailles officielles sont reprises par les télés du monde entier. On y voit Céline Dion, en image de piété, voilette noire sur le visage, suivre le cercueil, en tenant par la main ses jumeaux Eddy et Nelson.

La mise en scène des obsèques de René Angélil est à l'image de la carrière qu'il a construite pour elle : millimétrée. Quand ce dernier découvre Céline Dion au début des années 1980, il décide de tout miser sur cette benjamine d'une famille modeste de 14 enfants. Il va même jusqu'à hypothéquer sa maison. En 1994, le manager et l'artiste se marient à Montréal. Une union digne de la famille royale britannique, là aussi retransmise en direct à la télévision.

"La mort de René a tout changé pour elle, explique à franceinfo Elisabeth Reynaud, auteure de Céline et René, un amour invincible (éd. Les 2 Salamandres). René avait tout mis en place pour elle. Il est quand même allé jusqu'à lui faire construire une salle de spectacles au Caesars Palace de Las Vegas, le théâtre Colosseum". Pour Michel Drucker, la transition s'est opérée en douceur. "Elle a perdu son pygmalion. Mais elle a été préparée à ça", assure le présentateur, proche du couple, contacté par franceinfo. René Angélil avait prévu tous les détails de ses obsèques, ainsi que le déroulé des mois suivants. "René avait déjà mis en place une équipe. Il avait préparé la tournée que je m'apprête à faire ici, à Anvers, à Paris et à Montréal, mon retour sur scène déjà fait à Las Vegas", confiait la chanteuse à BFMTV, en juillet 2016.

Céline Dion et René Angélil se marient à Montréal (Canada), le 17 décembre 1994.
Céline Dion et René Angélil se marient à Montréal (Canada), le 17 décembre 1994. (PONOPRESSE/ SHUTTERSTOCK / SIPA)

Moins d'un mois après la mort de son mari, Céline Dion remonte sur la scène du théâtre Colosseum et entame une dernière tournée hommage à son mari. "Le visage [de ce dernier] s'affiche sur l'écran de fond de scène" lors du concert du 24 juin 2016 à Bercy. "Tout le show est alors conçu autour du défunt, entre chansons qui lui étaient directement adressées et titres sur l'amour, faits pour émouvoir", raconte Paris Match. "Très digne, le concert était une manière de clôturer publiquement une période de six mois de deuil." La star peut désormais tourner la page.

Cela fait déjà dix ans qu'elle pilote toute seule. Elle gère les affaires, elle choisit ses chansons. René l'a formée. Ces dernières années, il était le spectateur ému de ce qu'il a réalisé.

Michel Drucker à franceinfo

"A la mort de René, elle s'est retrouvée dans la peau du boss, elle est devenue celle qui décide de tout", abonde Elisabeth Reynaud. Après plus de trente ans d'une vie où tout a été géré et décidé pour elle, Céline Dion reprend, seule, les manettes de sa carrière. En avril 2017, Aldo Giampaolo, ami d'enfance de René qui s'occupait de Céline Dion depuis 2014, quitte son poste. La chanteuse devient alors son propre manager.

Céline Dion et Anna Wintour au défilé de Christian Dior à Paris, le 3 juillet 2017.
Céline Dion et Anna Wintour au défilé de Christian Dior à Paris, le 3 juillet 2017. (SWAN GALLET / WWD / SHUTTER/ SIPA)

La "modeuse la plus hype du moment"

La mue passe aussi par un changement d'image. Peu après s'être séparée de son manager, Céline Dion surprend ses fans en posant nue pour Vogue, en juillet 2017. En quelques heures, le cliché est liké des dizaines de milliers de fois. Il faut dire que la photo est une révolution pour la Québécoise, jusque-là habituée à une image sage et codifiée.

En 2012, dans l'émission "Céline Dion, en toute intimité" sur France 3, la star décrit ainsi une vie publique très maîtrisée, laissant peu de place à la fantaisie. "Je ne vais pas dans les clubs danser, je ne bois pas vraiment d'alcool, je ne sors pas", explique-t-elle alors. "René veut que j'aie mon sourire en coin, un côté accessible, une douceur, ce que les gens connaissent de moi", ajoute-t-elle. Le simple fait de poser avec un dos un peu dénudé avait d'ailleurs fait "jaser". Elle concède aussi devenir "un petit peu folle" quand elle entend de la musique lors des séances photos. Après un an de deuil, Céline Dion se le permet carrément. 

L'année 2017 est déterminante. Outre la photo dénudée, Céline Dion choisit de poser pour le Vogue américain dans des tenues plus excentriques les unes que les autres. Le résultat : une vidéo de deux minutes environ, tournée à Paris, où la chanteuse apparaît aussi déjantée que second degré. 

"Après la mort de son mari René Angélil l'an dernier, Dion a émergé d'un cocon de tristesse, en une créature merveilleuse", analyse le magazine américain (en anglais), saluant aussi son talent pour "embrasser le fabuleux de la mode avec brio". Son entrée dans le petit milieu du luxe n'échappe à personne. Pour la première fois cette année-là, la "diva" s'affiche au côté de la papesse de la mode Anna Wintour, à l'occasion des défilés Dior et Giambattista Valli de la Fashion Week haute couture de Paris. Chaque look de Céline Dion est décrypté. Sa folle semaine estivale, entre concerts à guichets fermés et défilés, alimente aussi bien la presse généraliste que la presse spécialisée. Vanity Fair la décrit même comme la "modeuse la plus hype du moment".

Derrière cette métamorphose frappante, il y a un homme : Law Roach. Depuis 2016, le styliste américain de 40 ans remplace la Québécoise Annie Horth, amie de longue date de Céline Dion. L'étoile montante de la mode aux Etats-Unis, qui s'occupe habituellement des looks de jeunes chanteuses comme Ariana Grande, ose faire porter à Céline Dion du python et des cuissardes, ou encore un soutien-gorge apparent pour aller dîner. "Céline est audacieuse, elle n'a pas peur d'innover. Elle est belle avec un corps magnifique, mince, élégant, explique-t-il à Paris Match. De mon point de vue, il y a les superstars, les ­légendes et les icônes, dont Céline fait partie." Et d'ajouter, dans Page Six (en anglais) : "Elle a toujours été cette fille et avait juste besoin d'un ami pour pouvoir jouer." 

Elle a voulu être star pour séduire René, maintenant, elle veut être hype pour séduire ses fils. Elle veille à surtout ne pas être ringarde à leurs yeux. Alors, elle s'amuse, elle s'autorise tout.

Elisabeth Reynaud, biographe, à franceinfo

Preuve ultime de cette nouvelle audace : la danse lascive et sensuelle sur Le Ballet avec le danseur Pepe Munoz, 32 ans, lors de la tournée de la star en France. Sur scène, Céline Dion ose une chorégraphie éloquente, en combinaison de dentelle noire. La chorégraphie alimente même les rumeurs de liaison entre les deux, des allégations démenties par Pepe Munoz, qui évoque "une merveilleuse amie".

Les fans sont aux premières loges de cette transformation. "La couverture de Vogue, la danse avec Pepe Munoz, ça a beaucoup choqué dans le groupe de fans, reconnaît Touria, qui suit la star depuis l'album D’eux sorti en 1995. Moi j'ai trouvé ça génial, c'est sa vraie personnalité qui ressort ! Elle a peut-être perdu des fans dans les personnes plus âgées, mais elle en a gagné. Certains l'ont découverte à travers cela." 

Contacté par franceinfo, Carl Wilson, critique musical qui s'est intéressé à Céline Dion, explique cette bienveillance par la disparition de René Angélil. "Il y a eu une vague de sympathie au moment de son décès. Mais à un niveau plus profond, je pense qu'Angélil a toujours été la partie de son histoire avec laquelle les gens étaient le plus mal à l'aise", estime ainsi l'auteur de Let’s talk about love – Pourquoi les autres ont-ils si mauvais goût ? (éd. Le Mot et le Reste).

Céline Dion sur la scène des Billboard Music Awards, au T-Mobile Arena, à Las Vegas (Etats-Unis), le 21 mai 2017.
Céline Dion sur la scène des Billboard Music Awards, au T-Mobile Arena, à Las Vegas (Etats-Unis), le 21 mai 2017. (CHELSEA LAUREN / SHUTTERS / SIPA)

De "Mommy" à Chaton, les reprises de Céline Dion

Ce regain d'engouement autour de la Québécoise remise au placard le "Céline bashing" des années 2000, alors que la star triomphait avec My Heart Will Go On, titre phare du film Titanic. "En 2007, la revue britannique Q élit Céline Dion l'une des trois pires chanteuses de pop de tous les temps", rappelle Carl Wilson. Depuis, une nouvelle génération s'est appropriée l'idole populaire. "Des personnes, comme Drake ou Xavier Dolan, qui étaient trop jeunes pour être snobs quand Céline était la plus célèbre, se souviennent d'elle avec tendresse. Et ils sont maintenant dans une position où ils influencent ce qui est à la mode, analyse Carl Wilson. Je pense aussi que cette nouvelle affection est davantage due à sa personnalité, sa présence, son sens de l'humour et son excentricité qu'à ses chansons."

La chanteuse québécoise peut ainsi remercier le jeune réalisateur québécois Xavier Dolan et son film Mommy, pour avoir remis au goût du jour l'œuvre de la chanteuse. "J'ai grandi avec Céline Dion !, expliquait l'artiste aux Inrocks. C'était l'écueil monumental à éviter avec Mommy : rire de Céline Dion, donc rire de mes personnages qui l'écoutent sincèrement. Le film évoque une strate sociale populaire, et je ne devais surtout pas la regarder de travers ou de biais, il fallait que je sois avec eux." Le résultat, bouleversant, donne lieu à une scène culte où les trois protagonistes dansent et chantent sur On ne change pas

De son côté, le rappeur canadien Drake, dont les albums battent des records de vente, s'est dit fasciné par la chanteuse. En mai 2017, le trentenaire lui a ainsi rendu un hommage appuyé lors des Billboard Music Awards, comme le rapporte 20 minutes.

Vous êtes une icône, on vous aime, je suis vraiment à deux doigts de me faire un tatouage Céline.

Drake, aux Billboard Music Awards, en 2017.

Ce phénomène n'échappe pas à la France. Le chanteur Chaton, qui vient de sortir son album Possible, a ainsi fait une reprise de Pour que tu m'aimes encore en auto-tune. "Pour moi, c'est une madeleine, c'est un classique pop incroyable. Ma mère l'écoutait à fond tous les samedis. Je n'ai pas voulu ‘faire un coup’ en reprenant cette chanson, c'est ultra premier degré", explique le chanteur à franceinfo.

Nouveaux looks, chansons reprises... Depuis peu, Céline Dion s'offre une véritable cure de jouvence, quitte à déstabiliser son socle de fans. Au-delà des "choix vestimentaires surprenants", Julien, membre d'un des nombreux groupes de fans sur Facebook, contacté par franceinfo, s'interroge sur son "renouvellement artistique". Céline Dion, qui s'apprête à lancer une grande tournée en Asie et en Australie pour l'été 2018, s'est en effet séparée de quatre de ses musiciens historiques.

De son côté, Angelina, fan depuis les années 1990, constate que la chanteuse "essaie de s'entourer des gens plus à la mode, de plaire à un public plus large". "Je trouve cela dommage", glisse-t-elle à franceinfo. Mais cela ne l'empêchera pas de continuer à acheter ses albums et d'aller la voir en concert... une quatrième fois.

Car malgré ces bouleversements, Céline Dion "est restée très proche de ses fans", assure Touria, autre membre assidu du fan-club de la chanteuse et qui campait devant son hôtel lors de ses dates parisiennes pour l'apercevoir. Malgré l'annulation de ses concerts à Las Vegas jusqu'en mai pour des problèmes de santé, ses fans lui restent fidèles. Ils attendent impatiemment son retour sur scène. Ne serait-ce pas cela le symbole d'une vraie icône ?