Cet article date de plus d'un an.

Vrai ou faux Existe-t-il des sites d’actualité uniquement générés par l’intelligence artificielle ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
6media Vrai ou Fake SJT LOUIS SITES GENERES PAR IA (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - L.Augry, H.Desmarest, N.Wattré
France Télévisions
franceinfo
La société NewsGuard a identifié, en avril, 49 sites d’actualité dans sept langues différents, générés avec l’aide d’une intelligence artificielle. Alors, comment les repérer ?

Sur Internet, on peut trouver des sites d’actualité, en apparence normaux. Il diffusent des sujets sur le sport ou l’économie, mais avec une particularité : ils ont été générés avec l’aide d’une intelligence artificielle (IA). La société NewsGuard, qui lutte contre la désinformation, en a identifié 49. Ces sites produisent, pour certains, plusieurs centaines d’articles par jour, avec pour but de générer des clics. L’essentiel de leurs revenus semble reposer sur la publicité. 

Des sites faciles à créer 

Comment repérer que ces textes sont produits par une intelligence artificielle ? Ces articles sont souvent des résumés de médias classiques. Pour NewsGuard, ces articles sont générés artificiellement, mais la plupart de ces sites prétendent avoir une rédaction de journalistes. Le problème est que l’intelligence artificielle laisse passer de fausses informations, avec des intox glissées au milieu de vraies infos.  

Pourtant, ces sites sont aujourd’hui très faciles à créer. “Si on le fait soi-même, cela peut prendre quelques heures, mais c’est tout”, explique Ari Kouts, consultant en innovation. Ce qui est un peu nouveau est la qualité à laquelle cela arrive. On peut avoir quelque chose sans retouche, et des outils disponibles pour tous”, poursuit-il. Il faut donc se préparer à une multiplication de ce site de pages sur le web, qui se font passer pour des sites traditionnels d’informations alors qu’ils ne disposent en réalité d’aucun journaliste.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.