Cet article date de plus d'un an.

Désintox. Non, George Floyd n'est pas mort d'une overdose.

Publié
Article rédigé par Désintox - Arte
France Télévisions
A l’occasion des trois ans de la mort de George Floyd, cet homme noir tué par un policier blanc le 25 mai 2020, de nombreux comptes anglophones et francophones donnent une toute autre version de ce qu’il s’est passé.

D’où vient l’intox ?

A l’occasion des trois ans de la mort de George Floyd, cet homme noir tué par un policier blanc le 25 mai 2020, de nombreux comptes anglophones et francophones donnent une toute autre version de ce qu’il s’est passé.

En s’appuyant sur un extrait du rapport d’autopsie, de nombreux  comptes Twitter ou Telegram avancent que l’homme de 46 ans serait en fait mort d’overdose au fentanyl, un opioïde particulièrement addictif qui fait des ravages aux Etats-Unis. Ils ajoutent que c’est donc un “mensonge” qui aurait conduit à un mouvement mondial de protestation contre le racisme et les violences policières.

Pourquoi c’est faux ? 

Si le rapport d’autopsie mentionne effectivement la présence de certaines drogues dans le sang de la victime, celles-ci ne sont pas la cause principale de la mort.

Interrogé lors du procès du policier, le médecin qui a rédigé le rapport de l’autopsie a très clairement indiqué qu’il s’agissait d’un “homicide”, et que la cause principale de la mort était notamment “la compression de son cou”.

Les conditions de son arrestation ont donc conduit à une situation que son corps n’a pas pu supporter, d’autant que George Floyd souffrait de maladies cardiaques.

Le policier Derek Chauvin avait en effet maintenu au sol George Floyd avec son genou pendant neuf minutes, alors qu’il était menotté et qu’il indiquait ne plus pouvoir respirer, comme le démontrait une vidéo de l'arrestation diffusée peu après sa mort. 

Derek Chauvin a été condamné à 21 ans de prison en juillet 2022.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.