Cet article date de plus de huit ans.

Viol d'une lycéenne à La Rochelle : suite de l'enquête après l'échec des tests ADN

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Tous les prélèvements ADN effectués dans un lycée de La Rochelle pour tenter d'identifier l'auteur d'un viol s'étaient avérés négatifs. Cela veut-il dire qu'aucun membre de l'établissement n'est suspecté ? Non, selon la procureur qui va lancer d'autres analyses.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.