Cet article date de plus de dix ans.

Vidéo 1er novembre : la "formule Toussaint" en leur mémoire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
La formule Toussaint
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

En ce jour de Toussaint, ceux qui ne peuvent pas aller fleurir la tombe de leurs proches disparus auront peut-être recours à ces entreprises d'entretien et de fleurissement. Un secteur encore très peu développé en France. 

Pour ces embellisseurs de sépultures, le 1er novembre est le moment le plus important de l'année : il représente 20 % de leur chiffre d'affaires.

Jean-Christophe et sa femme ont monté leur entreprise d'entretien et de fleurissement il y a un an et demi. Leur clientèle : des personnes qui habitent loin des tombes de leurs proches, et à qui ils envoient des photos d'"avant" et "après" l'opération. Nettoyage et pomponette de fleurs, c'est la "formule Toussaint", facturée 100 euros.

Autre société à la mission identique : celle de Yann Lepage, créée il y a cinq ans, emploie 5 salariés qui couvrent 60 départements. La stratégie de "En sa mémoire" : fidéliser sa clientèle sur douze mois en misant sur une relation de confiance. Pour 68 euros mensuels, l'entreprise prend soin de la tombe toute l'année. Ce service convient à cette dame qui souhaitait confier celle de son fils à des professionnels : "Une façon de respecter et d'honorer sa mémoire ; un acte d'amour", pour elle. Et peut-être, pour d'autres, une façon de trouver du travail dans un secteur très peu développé en France...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.