Var : chauffage bio dans 16 villages du département

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 09/01/2014Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Une initiative a été lancée par 16 villages du Var. Ces villages vont abandonner le fioul pour se chauffer avec des granulés de déchets végétaux. Les factures devraient baisser de 60 à 70%. Cela concerne les bâtiments publics et les particuliers.

Ces granulés, issus de déchets verts, permettent à ce couple de faire de grosses économies de chauffage. Avant, avec leur cheminée à insert, leur facture s'élevait à 1000 E par an. Aujourd'hui, ils ne payent que 300 E pour chauffer leur maison de 300 m2.

Avec les granulés, on remplit, on programme. On gère la température, ça diffuse très bien dans la maison. C'est le chauffage de la maison, à part le sèche-serviette dans la salle de bain.

Des granulés fabriqués avec les déchats verts de 16 communes du Var. Comme ces sapins de Noël, ils vont maintenant servir a chauffer les maisons.

Une centaine de sapins peuvent alimenter une maison pour un an, consommés en granulés bien entendu.

Les sapins et autres déchets verts sont broyés. 4.000 t de déchets sont collectés chaque année par ces communes. Un gisement jusqu'alors inexploité. Désormais ils sont transformés sur place en granulés de chauffage grâce à cet ingénieur.

C'est des petits morceaux de bois, c'est de l'herbe, des écorces.

Un procédé astucieux permet d'assécher ces déchets et de les compacter en granulés. Un recyclage totalement naturel et un combustible vert 60 % moins cher que le fioul.

Quand on parle de précarité énergétique, on a la réponse a un besoin pour des gens qui ont peu de moyens.

Le village de La Celle est le premier s'équiper de ce système pour chauffer son école. Il va devoir installer ce type de chaudière. Coût total de l'opération: 60.000 E. 4 fois plus cher qu'une chaudière au fioul. Un investissement rentable selon le maire grâce au faible coût des granulés.

Ce sera 70 % d'économie par rapport à ce que nous faisons actuellement. Nous récupérerons notre investissement en 6 ans.

La famille Mignone a payé son poêle 3.000 E. Une économie de 700 E par an sur la facture de chauffage. Une solution économique et écologique.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==