Tourisme : les passages parisiens

a revoir

Diffusé le 09/07/2013Durée : 00h41

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Si vous avez passez des vacances a Paris, vous pourrez vous promenez au gré des passages. Il reste quelques dizaines de ces galeries couvertes, parfois vieilles de deux siècles. Comment ont-elles fait leur apparition dans la capitale.

Loin du vacarme des grands boulevards, un passage couvert, un lieu un peu étrange, où l'on s'engouffre sans trop savoir ce que l'on trouvera au fond.

C'est ici un des rares passages où il y a un angle sans rotonde ou verrière.

Le passage est l'ancêtre de la galerie marchande. Il y en avait 150 autrefois à Paris, il en reste une trentaine. Presque tous bâtis au XIXe siècle pour une clientèle aisée peu disposée à se mouiller les pieds.

Quand vous arriviez du boulevard souvent très sale, la première boutique du passage était le salon du decrotteur.

Bien a l'abri, le chineur de passage a le temps pour lui. Le commerçant aussi. Autrefois, il vivait même au-dessus de son échoppe.

Voilà le bureau du libraire au XIXe siècle. Il accédait à la librairie par cette porte. Depuis la librairie n'a pas bougé, depuis la création du passage en 184.

Aujourd'hui, on y vient du monde entier. Pour y admirer une architecture de fer et de verre, autrefois révolutionnaire. Les passages parisiens ont tous été bâtis sur la rive droite, souvent en enfilade. Il n'y avait qu'a traverser le boulevard pour quitter un passage et emprunter le suivant.

Le passage des Panoramas est un lieu très touristique où on adore se marier.

Puis-je vous embrasser.

Et à Hong Kong, vous avez des galeries.

Non pas dans ce style.

Le style au passage des Panoramas était plutôt celui des années passées. Un peu plus loin au passage Choiseul, on vient de refaire la verrière, la plus longue de Paris, avec ses 190 mètres d'un seul tenant. C'est ici qu'habitait Louis-Ferdinand Céline. L'écrivain sulfureux, l'auteur du "Voyage au bout de la nuit". Petit à petit, les commerces d'hier ont change. Et le passage Choiseul s'est lentement rénove. Plus loin, près de la Bourse, sous sa rotonde, la galerie Vivienne est devenue un des lieux les plus courus de Paris, signe que certains passages abritent de plus en plus le luxe d'aujourd'hui.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==