Tourisme : la location d'appartement, un phénomène florissant

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 16/07/2014Durée : 00h40

Ils se sont levés à Pékin, ce soir ils se coucheront à Paris. Trois jours que ces touristes chinois ne passeront pas à l'hôtel Ils ne se connaissent pas mais ils partageront le même appartement.

La chambre, le lit, des tiroirs.

Parfait ! Le lit est propre, et grand. Et il y a plein de livres et de DVD, on peut profiter. Génial.

Ils ont trouvé cette chambre grâce à un site internet. Une révolution dans le monde du tourisme. Un réseau de 34.000 villes déjà utilisé par 10 millions de voyageurs. Né il y a 6 ans, il pèse aujourd'hui 10 milliards de dollars, plus que certains groupes hôteliers. Le principe : louer son appartement quand on n'y est pas, ou encore proposer une piece que l'on n'utilise pas.

Paris est cher on a préféré rentabiliser, ça nous fait 300 à 400 euros par mois, ça nous aide à rembourser le crédit, payer les impôts.

Ça ne vous gêne pas d'avoir des inconnus chez vous.

Non, ils sont tous gentils.

50 euros la nuit, un prix imbattable pour ces étudiants.

Mon budget est limité, avec ça je peux dépenser plus en souvenirs aller dans les musées, c'est super.

Un concept né aux Etats-Unis et qui fait fureur en France. Mais il y a parfois des dérives. D'abord, certains utilisateurs ne respectent pas la loi. Pour payer des 1.000 E de loyer pour son studio cette jeune femmme sous-loue sans l'accord de sa propriétaire Et sans déclarer ce complément de revenu.

Je ne déclare pas parce que la part d'imposition ferait que ce ne serait pas avantage. Deuxième problème, la concurrence déloyale que dénonce l'industrie hôtellière. Aujourd'hui, le site propose 30.000 logements sur Paris. L'équivalent de 600 hôtels. Pour les professionnels du secteur, impossible de rivaliser sur les prix.

On paye de la TVA, ils n'en payent pas, ils n'ont pas de charge. Ils n'ont pas d'obligation de sécurité, de msie en accessibilité.

Autre problème, les propriétaires qui achète des appartements uniquement pour les louer à des touristes. Un business juteux, illégal, qui tire les prix vers le haut.

Nous ne pouvons pas accepter de perdre des logements à Paris. En cas de doute, il s'agit de vérifier qui y hanit L'inspectrice tombe d'emblée sur un étranger.

Comment vous avez trouvé cet.

L'appartement sur Internet.

L'inspectrice relève les indices prouvant l'occupation par des Le dossier est ensuite porté devant la justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==