Tour de France : c'est arrivé un 1er juillet… La Grande Boucle voit le jour

Chaque jour durant le Tour de France 2022, franceinfo: sport vous replonge dans l'histoire de la course.

Article rédigé par
Louis Delvinquière - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le cycliste français Maurice Garin au départ de la première étape du Tour de France, à Montgeron (Essonne), le 1er juillet 1903. (COLLECTION JULES BEAU - PHOTOGRAPHIE SPORTIVE / GALLICA)

Le mercredi 1er juillet 1903, le journal L'Auto lance sa course cycliste à travers les plus grandes villes de l'Hexagone : le Tour de France. Sur une idée d'un jeune journaliste sportif, Géo Lefèvre, soufflée au directeur de la publication, Henri Desgrange, la compétition voit le jour dans le but de promouvoir sa rubrique. Au départ de Montgeron (Essonne), à 15h16, devant le café Au réveil matin – le préfet n'ayant pas voulu un départ à Paris –, ils sont 59 à monter sur leur machine.

Sur des bicyclettes à pignon fixe et devant une foule de curieux, ils s'élancent pour Lyon. Au programme, pas moins de 467 kilomètres avec comme points de contrôle Nevers, Moulins et Roanne. Ce jour-là, comme un symbole de ce que va devenir le Tour de France, la bataille fait rage. Les deux héros du jour sont le Belge Emile Pagie et le futur vainqueur de cette première édition, Maurice Garin.

"Le petit ramoneur" profite de la chute de son concurrent dans les 200 derniers mètres, au petit matin du 2 juillet 1903, pour devenir le premier leader du Tour de France (qu'il remportera cette année) après 17 heures, 45 minutes et 13 secondes de selle. Les forçats de la route sont nés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.