Tour de France 2021 : Pogacar assomme le chrono, Mathieu van der Poel reste en jaune à l'issue de la 5e étape

Le dernier vainqueur de la Grande Boucle a envoyé un message fort à ses rivaux après son succès écrasant sur le chrono de la 5e étape.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Tadej Pogacar entre Changé et Laval, sur la 5e étape du Tour de France 2021, le 30 juin. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Les puncheurs, les sprinteurs, et maintenant les rouleurs. Ce début du Tour de France 2021, en attendant les Alpes dans les jours à venir, n'a laissé personne et aucun profil de côté. La 5e étape, mercredi 30 juin, proposait un contre-la-montre de 27,2 km entre Changé de Laval. Et à ce jeu-là, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a été intraitable encore une fois. Le vainqueur sortant de la Grande Boucle s'est imposé avec une facilité presque insolente devant le champion d'Europe de la spécialité Stefan Küng (Groupama-FDJ, +19'') et Jonas Vingegaard (Jumbo Visma, +27'')

Au classement général, Mathieu van der Poel (5e, +31'') a résisté tant bien que mal et conserve son maillot jaune pour huit secondes sur le Slovène de 22 ans. Primoz Roglic concède pas moins de 44 secondes alors que Julian Alaphilippe finit à la 14e place (+1'11") en tant que premier Français sur cette étape comme au général (4e avec 48 secondes de retard sur le maillot jaune).

Mathieu van der Poel sauve son maillot jaune pour une poignée de secondes !

Pogacar balaie (déjà) ses rivaux

On l'en savait capable. Sur un chrono où les routes s'élèvent - comme celui de la Planche des Belles Filles lors du Tour de France 2020 - il est difficile de trouver à Tadej Pogacar une concurrence féroce. Désormais, il faudra bel et bien compter sur le Slovène pour n'importe quel contre-la-montre. Car le prodige de 22 ans a encore sorti le grand jeu mercredi, sur un tracé particulièrement plat, et qui convenait davantage à un coureur comme Stefan Küng, grand spécialiste de l'exercice ou même Wout Van Aert, relégué en quatrième position sur la ligne à 30 secondes.

Surtout, ses rivaux et adversaires pour le maillot jaune ont tous été balayés. À commencer par Primoz Roglic (7e, +44''), qui s'est rassuré après sa chute mais qui voit son retard sur son compatriote monter à 1'48'' au général. Au bout de cinq jours de course, seulement, la note est déjà salée, et c'est pareil pour l'Équatorien d'Ineos Grenadiers, Richard Carapaz (9e, +1'44''), mais aussi Geraint Thomas (12e, +1'54'') ou encore Wilco Kelderman (13e, 1'56'').

Pierre Latour (TotalEnergie), spécialiste du chrono, limite les dégâts en prenant la 15e place de l'étape (+1'14") pour occuper désormais le 6e rang du général. Si le Tour est encore long, ces écarts importants laissent présager une grosse bataille à venir, notamment en haute montagne. Car même si ce n'est encore que le début du Tour de France, les rivaux de Pogacar n'ont plus de temps à perdre.

Tadej Pogacar remporte le contre-la-montre à Laval

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.