Tour de France 2021 : Patrick Konrad s'impose en solitaire sur la 16e étape, occasion manquée pour les Français

Le champion d'Autriche était un niveau au-dessus de tout le monde, physiquement et tactiquement, mardi lors de la 16e étape.

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Patrick Konrad serre le poing à l'arrivée de la 16e étape du Tour de France, le 13 juillet 2021. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

On ne pourra pas leur reprocher de ne pas essayer. De nouveau à l'avant mardi 13 juillet, les Tricolores n'ont pas su sentir les bons coups et doivent se contenter une nouvelle fois des places d'honneur sur la 16e étape du Tour de France. La troisième journée dans les Pyrénées, a souri à l'Autrichien Patrick Konrad.

Le coureur de la Bora-Hansgrohe a attaqué dès les premières mètres de l'avant-dernière difficulté du jour, le col de Portet-d'Aspet (5,4 km à 7,1%), pour s'imposer en solitaire à Saint-Gaudens. Il signe sa première victoire sur un Grand Tour. David Gaudu (Groupama - FDJ), a tout tenté pour revenir sur le champion d'Autriche, sans succès. Le grimpeur français prend la 9e place de l'étape. Pierre-Luc Périchon (Cofidis) termine 4e, devant un autre Tricolore : Franck Bonnamour (B&B Hotels-KTM).

>> Retrouvez toutes les vidéos du Tour de France sur france.tv

Les Français encore à l'avant

À la veille du 14 juillet, les Français ont de nouveau été offensifs. Fabien Doubey (TotalEnergies) a été le premier à prendre l'échappée, suivi par quatre compatriotes dans un groupe de poursuivants : David Gaudu, Pierre-Luc Périchon, Franck Bonnamour et Benoît Cosnefroy (AG2R-Citroën). Cinq cartouches pour tenter d'offrir une deuxième victoire française après celle de Julian Alaphilippe lors de la première étape.

Mais Cosnefroy a craqué dès la descente qui a suivi le col de la Core, deuxième difficulté du jour. Dans l'ascension suivante, le col de Portet-d'Aspet, Fabien Doubey a lâché prise alors qu'il figurait dans le trio de tête avec Patrick Konrad et Jan Bakelants (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux). Franck Bonnamour et Pierre-Luc Périchon étaient ensuite trop juste pour revenir sur l'Autrichien quand le groupe de poursuivants a explosé dans l'ascension.

Gaudu n'est pas passé loin

Il ne restait alors qu'un espoir, et pas n'importe lequel, puisque David Gaudu, a réussi à s'extirper du groupe de contre, seulement accompagné de Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious). Le duo a réussi à revenir à 20 secondes de l'Autrichien au sommet du Portet-d'Aspet. Mais les deux hommes ont perdu du terrain dans la descente et ont été repris par le groupe de poursuivants où Bonnamour et Périchon étaient présent. À 42 secondes du vainqueur, les battus du jour ont disputé les places d'honneur au sprint.

Une nouvelle désillusion pour les Français car Gaudu semblait plus fort que Konrad dans la montée du Portet-d'Aspet mais le coureur de la Groupama FDJ a attaqué trop tardivement pour pouvoir revenir avant le sommet. Petite consolation, le grimpeur français profite des 13 minutes reprises aux favoris pour grimper à la 11e place du classement général, à 14'13 d'un Tadej Pogacar toujours maillot jaune et 3'14 de la 10e place occupée par Pello Bilbao (Bahrain-Victorious). 

Patrick Konrad la voulait tant

L'Autrichien n'avait jamais gagné une étape sur une course World Tour malgré ses 51 tops 10 en carrière et mardi, il était le plus affamé dans l'échappée. Présent dans le groupe de trois qui a été le premier à s'extirper du peloton, Konrad n'a jamais été repris par les poursuivants (Gaudu, Colbrelli, Matthews...).

Patrick Konrad envoie une grosse attaque dans le col de Portet-D'Aspe et lâche irrémédiablement ses compagnons d'échappée ! L'Autrichien creuse un bel écart sur le groupe des poursuivants, un groupe où se trouve notamment David Gaudu.

Son attaque dans la montée du Portet-d'Aspet a été aussi vive qu'efficace et il a parfaitement géré sa descente. Maillot de champion d'Autriche sur le dos, Konrad a offert à son pays une première victoire sur le Tour depuis 2005 et le succès de Georg Totschnig. La troisième seulement dans l'histoire autrichienne sur le Tour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.