Tour de France 2023 : "C'était un Tour absolument exceptionnel", déclare la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra

Pour la ministre des Sports, ce sont "trois semaines de bonheur" qui ont été "données aux Français et au monde entier", qui ont fait "rayonner la France" lors de ce Tour 2023 qui s'est achevé dimanche 23 juillet.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Amélie Oudéa-Castera, ministre des Sports, a réagit à la fin du Tour de France 2023. (MATTHIEU MIRVILLE / MATTHIEU MIRVILLE)

"C'était un Tour absolument exceptionnel", déclare dimanche 23 juillet au micro francienfo Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports, alors que le Tour de France 2023 s'est achevé ce jour sur les Champs-Elysées. Amélie Oudéa-Castéra en profite pour féliciter le gagnant du Tour, "ce grand champion Jonas Vingegaard qui gagne ce Tour pour la deuxième année consécutive, impérial". La ministre des Sports a également un mot pour Tadej Pogacar, "qui a montré beaucoup de lui-même, confiant ses émotions, exprimant beaucoup de choses, c'était très beau de le voir", confie-t-elle.

>> EN IMAGES. Tour de France 2023 : la liesse de Bilbao, Pogacar assommé, Pinot embrasant la foule... Les images marquantes de cette édition

Amélie Oudéa-Castéra revient ensuite sur le dernier Tour du Français Thibaut Pinot qui prend sa retraite. Des "moments éblouissants", pour la ministre, que "personne n'oubliera". "On a une grande pensée pour lui. C'était magique de le voir évoluer chez lui dans les Vosges", ajoute-t-elle.

Concernant le fait que les Français n'ont remporté qu'une seule victoire d'étape, la ministre répond : "On a une génération montante, je pense à Valentin Madouas et je voulais saluer la performance de David Gaudu et de Guillaume Martin, c'est bien tout ce qu'il se passe. On veut que nos Français continuent à briller."

La lutte antidopage extrêmement importante

Questionnée sur la lutte antidopage alors que la performance de Jonas Vingegaard soulève des interrogations, la ministre des Sports affirme que cette lutte est "extrêmement importante" et que "sur le Tour, la lutte antidopage ne fait que se renforcer depuis des années avec un contrôle sanguin, urinaire, un contrôle des vélos aussi et en particulier sur le maillot jaune, quotidiennement". Amélie Oudéa-Castéra réitère sa "confiance sur ces dispositifs-là, dans ce sport comme dans les autres"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.