Tour de France 2023 : Jonas Vingegaard sacré pour la deuxième année consécutive, la dernière étape pour Jordi Meeus au sprint

La 21e et dernière étape de la Grande Boucle a connu un dénouement attendu, dimanche, avec un sprint massif et un couronnement sans accroc pour le Danois.
Article rédigé par Andréa La Perna, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Pour la deuxième année consécutive, Jonas Vingegaard est en jaune sur les Champs-Elysées, le 23 juillet 2023. (THOMAS SAMSON / AFP)

Il ne manquait plus que l'officialisation. Quatre jours après avoir éteint tout suspense, Jonas Vingegaard a remporté le Tour de France pour la deuxième fois de sa carrière. La 21e et dernière étape n'a été qu'une formalité pour le coureur danois, qui a franchi la ligne d'arrivée à Paris en roue libre, derrière la meute, aux côtés de ses équipiers. Après une petite coupe de champagne en début d'étape, le leader de l'équipe Jumbo-Visma monte sur la plus haute marche du podium, laissant le sentiment d'avoir écrasé la course.

Son plus proche adversaire, Tadej Pogacar, a bouclé cette édition avec 7 minutes et 29 secondes de retard sur lui. Le Slovène, déjà vainqueur à Cauterets-Cambasque et au Markstein, ne s'est pas contenté de sa victoire de la veille. Fidèle à lui-même, il n'a pas souhaité rester tranquille à attendre la fin de ce Tour de France. Le Slovène a placé une offensive sur les Champs-Elysées, à 48 kilomètres de l'arrivée. Suivi par Nathan van Hooydonck, coéquipier de Jonas Vingegaard à la Jumbo-Visma, qui a joué les poids morts pour le freiner, il a réussi un numéro. Le peloton, lancé à toute allure, a dû s'employer pour le ramener à la raison, ne le reprenant qu'au bout de 15 km de poursuite.

Meeus crée la surprise

Beaucoup d'autres coureurs ont également tenté leur chance. Un petit groupe de trois fuyards a notamment pris jusqu'à 20 secondes d'avance, avant d'être repris à 9 km de la ligne. Depuis la victoire surprise d'Alexandre Vinokourov en 2005, les Champs-Elysées sont promis aux sprinteurs. L'édition 2023 n'a pas dérogé à la règle.

Si Jasper Philipsen était très attendu, après ses quatre succès sur les cinq premiers sprints massifs de cette édition, le Belge a été battu par un compatriote. Jordi Meeus a déboulé en plein milieu de la route pour surprendre tout le monde et arracher, à la photo-finish, sa première victoire sur le Tour de France.

Au terme d'un sprint très disputé, le Belge Jordi Meeus remporte la mythique étape des Champs-Elysées. Il devance d'un rien Jasper Philipsen et Dylan Groenewegen. La Jumbo-Visma du maillot jaune Jonas Vingegaard profite quant à elle de ces ultimes mètres pour célébrer sa réussite.
Etape 21 : Jordi Meeus s'offre l'étape des Champs-Elysées Au terme d'un sprint très disputé, le Belge Jordi Meeus remporte la mythique étape des Champs-Elysées. Il devance d'un rien Jasper Philipsen et Dylan Groenewegen. La Jumbo-Visma du maillot jaune Jonas Vingegaard profite quant à elle de ces ultimes mètres pour célébrer sa réussite. (francetv)

Philipsen se consolera avec une montée sur le podium final vêtu du maillot vert, qu'il porte sans discontinuer depuis sa victoire sur la 4e étape. Les autres maillots distinctifs reviennent à l'Italien Giulio Ciccone, meilleur grimpeur, et à Tadej Pogacar, meilleur jeune pour la quatrième année consécutive. Le Slovène figurera sur le podium final, derrière Jonas Vingegaard et devant son coéquipier Adam Yates, troisième. Deux coureurs Français terminent dans le Top 10 : David Gaudu (9e) et Guillaume Martin (10e).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.