Cet article date de plus de neuf ans.

Syrie : offensives diplomatiques

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Ensuite, il y a un travail de conviction. Il se fait.

Ce matin en Lituanie, John Kerry a pu s'en rendre compte. Les 28 ministres des Affaires étrangères européens se sont mis d'accord sur la nécessité d'une réaction, mais sans parler.

Face a l'usage d'armes chimiques, la communauté internationale ne peut pas rester passive. Une réponse claire et forte est cruciale.

Alors que son Secrétaire d'état fait du Iobbying, Barack Obama tente d'obtenir le soutien de son propre pays. On ne veut pas prendre le risque de voir utilise des armes chimiques de nouveau J'appelle le Congrès a débattre et a autoriser l'usage de la force. ne se quittent plus. Bonsoir Guillaume Daret, vous êtes au Quai d'Orsay. Le nouveau couple franco-américain est une fois de plus réuni.

Guillaume Daret : L'objectif de Paris est de briser l'idée selon laquelle la France serait isolée. Laurent Fabius a d'ailleurs rappelé le geste fait aujourd'hui par l'Allemagne. Pour obtenir ce semblant d'unité, la France a dû faire un certain nombre de concessions sur le calendrier : pas d'intervention avant le rapport de l'ONU, a promis François Hollande. Pas question d'une réaction militaire mais une réaction forte et claire. Il faut montrer qu'on est ouvert. Une journée de jeûne et de prière était organisée parle pape ce jour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.