Surmenage au travail : danger de mort ?

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 23/08/2013Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

En cause : manque de sommeil, surcharge de travail, stress. Les études montrent que le phénomène n'est pas exceptionnel.

Il avait 21 ans et travaillait depuis 6 semaines comme stagiaire dans une banque d'affaires réputée. ses colocataires l'ont découvert sans vie dans la douche de l'appartement. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du décès. Est-ce le manque de sommeil, une mauvaise chute, l'épilepsie, ou le surmenage ? Le jeune homme multipliait les nuits blanches. Il en aurait enchaîné 3 juste avant sa mort. Une pression répandue dans ces milieux.

Ces stagiaires travaillent sur plusieurs dossiers 24h/24h. De longues heures avec parfois les trois repas pris au bureau. Ils subissent la pression de leur chef et se l'imposent eux-même.

L'épuisement au travail est une réalité. Ce surmenage peut conduire à la mort. Les Japonais appellent cela "karoshi". Le travail de nuit, stress, horaires trop lourds peuvent occasionner un manque de sommeil et des problèmes de santé.

Certains avancent le seuil de 45 a 50h de travail hebdomadaire. On dispose d'une étude britannique qui montre qu'au delà de 11h de travail parjour on double le risque de dépression.

Trop de stress perturbe le fonctionnement cardiaque. On sait que l'hyper stress est aussi dangereux pour le coeur que le tabac.

L'hypertension artérielle, AVC ou diabète, les risques sont sérieux. En France, le sujet reste mal connu. Aucune étude ne recense les victimes du surmenage au travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==