XV de France : la Fédération française de rugby ironise sur la journée internationale de la gaufre

La Fédération française de rugby (FFR) a publié un post sur twitter ce jeudi 25 mars en souhaitant "une excellente journée internationale de la gaufre". Une façon ironique de faire référence à la polémique autour des nombreuses contaminations à la Covid-19 au sein de l'effectif français.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

La Fédération française de rugby (FFR) a ironisé jeudi 25 mars sur Twitter en souhaitant "une excellente journée internationale de la gaufre", référence à peine voilée à la polémique autour des contaminations au coronavirus au sein de l'équipe de France.

Des joueurs du XV de France avaient été aperçus dégustant des gaufres à Rome le 5 février dernier, veille de leur premier match du Tournoi des six nations face à l'Italie (50-10), en violation du protocole sanitaire destiné à les protéger du virus. La sortie de ces joueurs avait été pointée du doigt alors que seize contaminations à la Covid-19 avaient ravagé les rangs du XV de France entre le 16 et le 25 février et provoqué le report du match France - Ecosse.

Cette rencontre de la 3e journée, prévue initialement le 28 février, aura lieu vendredi 26 mars à 21h00, au Stade de France. Les Bleus peuvent encore remporter le Tournoi pour la première fois depuis 2010 s'ils inscrivent quatre essais et gagnent cette ultime rencontre de 21 points.

Le compte Twitter de la FFR a accompagné son tweet d'une photo d'une gaufre avec un drapeau français et un drapeau de "France Rugby" (le nom du compte) et la Tour Eiffel figurant en arrière-plan. 

Le ministère des Sports, contacté par l'AFP, n'était "pas content" de ce tweet. Et le responsable de la communication du club de Clermont, Vincent Duvivier, a peu goûté ce tweet. Avec le report de France - Ecosse, les internationaux français vont manquer la 20e journée du championnat de France programmée samedi et seront de retour en club pour disputer des 8e de finale de Coupe d'Europe si décisifs.

Sur les seize contaminations dont la FFR avait fait état figuraient douze joueurs et quatre membres de l'encadrement dont le sélectionneur Fabien Galthié. Ce dernier avait été mis en cause pour être sorti de la bulle sanitaire afin d'aller assister à un match de son fils le 7 février. A la suite d'une enquête interne, le XV de France avait finalement été blanchi par le ministère des Sports.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.