Cet article date de plus de dix ans.

Wozniacki sombre corps et âme

Le tableau était grand ouvert pour la N.1 mondiale. L’heure enfin de conquérir un premier titre majeur pour Caroline Wozniacki. Ce reproche, la Danoise va devoir l’entendre encore au moins un mois, jusqu’à Wimbledon, car elle est sortie du tournoi sans gloire. Apathique, la tête de série N.1 est tombée 6-0, 6-3 face à Daniela Hantuchova. La Slovaque signe son retour au plus haut niveau et pourrait devenir l’épouvantail du haut du tableau.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Wozniacki tombe de haut

La statistique est éloquente, voire symptomatique du non match de Wozniacki. Aucun coup gagnant sur le premier set, 6 dans le deuxième. Une misère ! Sans cesse sur le reculoir et très lourde sur ses jambes, la Danoise n’a pas existé lors de ce troisième tour de Roland-Garros. Arrivée Porte d’Auteuil avec un succès à Bruxelles, le premier sur terre battue, elle voulait croire à son avènement. La chute fût brutale car elle est tombée sur une joueuse en état de grâce : Daniela Hantuchova.

Après un début de carrière en fanfare (ndlr : 4e joueuse mondiale en 2003), la Slovaque avait disparu des sommets du classement. Elle vient de refaire surface après trois tours parfaitement maîtrisés et une victoire de prestige contre la « meilleure » joueuse actuelle. 29e à la WTA, la longiligne slovaque n’a laissé aucune chance à son adversaire. Bien campée à l’intérieur du court, elle a dirigé les échanges. Enfin, quand il y avait échange… Derrière son grand coup droit, Hantuchova a multiplié les points gagnants, prenant la balle très tôt et appuyant le physique défaillant de la Danoise. Solide lors du retour de Wozniacki en fin de deuxième set, elle avait tout simplement la taille patron.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.