VIDEO. Vendée Globe : Stamm répare son bateau à 100 m des côtes de la Nouvelle-Zélande

Le skippeur suisse est sous le coup d'une réclamation pour assistance extérieure. Il risque la disqualification. 

G. Robic - France 3

En ce lendemain de fêtes, on pourrait croire à un bateau ivre... Le skipper suisse Bernard Stamm, qui participe au Vendée Globe, est échoué en Nouvelle-Zélande depuis dimanche 23 décembre, sur la bien nommée "plage du meurtre" (Murdering beach, Duredin). En panne d'électricité, il sera aussi bientôt à court d'énergie, puisqu'il n'a pas le droit de poser pied à terre ni de demander de l'assistance.

"Sur une course comme celle-ci, tout manque. La famille, la nourriture, la bière et les amis", plaisante à moitié le skipper. "La pièce cassée est fondamentale, c'est elle qui fournit l'énergie au bateau et je n'ai presque plus de courant à bord", explique-t-il à la télévision néo-zélandaise, qui lui a consacré un reportage.

L'ex-leader du Vendée Globe est sous le coup d'une réclamation pour assistance extérieure. Il risque la disqualification. Pendant ce temps, les navigateurs en tête de la course se rapprochent du cap Horn, au sud du continent américain, dernière balise du parcours avant d'attaquer la remontée de l'Atlantique pour revenir aux Sables-d'Olonne (Vendée).

Le bateau de Bernard Stamm, le 26 décembre 2012.
Le bateau de Bernard Stamm, le 26 décembre 2012. (FRANCE 3)