Victoire de Yann Bestaven au Vendée Globe : "Le fruit d'un bosseur, têtu, d'un besogneux, mais c'est surtout un passionné", se réjouit Arnaud Boissières

La skipper Arnaud Boissière a bouclé trois Vendée Globe, mais jamais il n'a vécu une course aussi folle.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Yannick Bestaven, le skipper du bâteau Maître Coq IV, vainqueur de la 9ème édition du Vendée Globe 2020. (DAVID ADEMAS / OUEST-FRANCE / MAXPPP)

"C'est juste génial. C'est le fruit d'un bosseur, têtu, d'un besogneux, mais c'est surtout d'un passionné", a affirmé Arnaud Boissières, skipper actuellement 15e de la course, jeudi 28 janvier sur franceinfo, quelques heures après la victoire de Yannick Bestaven de cette 9e édition du Vendée Globe.

"Pour en arriver là, je sais tout ce qu'il a fait", déclare le skipper de l’Imoca La Mie Câline - Artisans Artipôle. Arnaud Boissière a bouclé trois Vendée Globe, mais jamais il n'a vécu une course aussi folle. "Elle est folle à tous les niveaux parce que même les deux derniers sont au contact. Avant, on disait le Vendée Globe, c'est fait pour les aventuriers tranquilles... Là maintenant on est tous des compétiteurs."

Le navigateur vient de dépasser le pot au noir, la zone de convergence intertropicale proche de l'équateur. "J'ai encore une dizaine de jours de mer. J'essaie de prendre du plaisir et de savourer, et de rien lâcher parce que derrière moi, ils attendent la moindre erreur de ma part pour revenir !"

Le podium de cette 9e édition du Vendée Globe est français, dominé par Yannick Bestaven, suivi par Charlie Dalin et Louis Burton. Thomas Ruyant, quatrième est arrivé en fin de matinée aux Sables-d'Olonne. Arnaud Boissière n'a pas encore bouclé ce tour du monde en solitaire et sans escale qu'il envisage déjà de repartir pour un cinquième Vendée Globe dans quatre ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.