Cet article date de plus de quatre ans.

Vendée Globe : Sébastien Destremau, un tour du monde en 124 jours

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vendée Globe : Sébastien Destremau, un tour du monde en 124 jours
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La famille de Sébastien Destremau l'attend à l'arrivée du Vendée Globe, une course particulièrement éprouvante pour le dernier skipper de la course.

Sébastien Destremau s'apprête à boucler le Vendée Globe, un tour du monde sans escale et sans assistance, en 124 jours. Le marin de Toulon sentait déjà l'émotion l'envahir à l'approche de la ligne d'arrivée après avoir vécu une épreuve aussi difficile. "C'était de la folie de prendre la mer sans avoir essayé ses voiles, sans avoir essayé son mât. C'était de la folie, mais il l'a fait ! Ceux qui le connaissent de longue date savent à quel point il est barjot", lance sa mère Thérèse.

Pénurie de nourriture

"Pour moi, il n'est pas dernier. Il finit, c'est essentiel, c'est capital, c'est déjà un exploit. Je suis vraiment fier de ce qu'il a fait", assure son frère Jean-Guillem. Sébastien Destremau a tout connu au cours de ce Vendée Globe : démâtage, moteur cassé, bateau couché et finalement relevé par miracle, côte brisée et pénurie de nourriture après quatre mois de mer. Sur terre, il sera l'heure alors de raconter ses exploits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.