Vendée Globe : Jérémie Beyou passe la ligne en 13e position aux Sables d'Olonne

Le skippeur de Charal Jérémie Beyou a terminé son Vendée Globe ce samedi 6 février en treizième position après 89 jours 18 heures 55 minutes et 58 secondes. Favori au départ, le Breton a dû faire demi-tour quelques jours plus tard à cause d'une avarie. Il était finalement reparti des Sables d'Olonne neuf jours après le reste de la flotte.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jérémie Beyou sur son bateau Charal le 22 décembre 2020. (JEREMIE BEYOU / JEREMIE BEYOU)

Jérémie Beyou est enfin arrivé aux Sables d'Olonne, bien loin de la place qu'il avait imaginée au départ de son quatrième Vendée Globe en novembre dernier. Grand favori, au même titre qu'Alex Thomson qui a abandonné, le skippeur de Charal a passé la ligne en 13e position après 89 jours 18 heures 55 minutes et 58 secondes de course.

Si le natif de Landivisiau, dans le Finistère, a dû se battre contre lui-même pour un Vendée Globe qu'il se voyait passer en tête de flotte, c'est que les avaries techniques ne l'ont pas épargné. Après trois jours de course seulement, le 11 novembre dernier, Jérémie Beyou est contraint de retourner aux Sables d'Olonne pour réparer, entres autres, un safran endommagé. Il repartira six jours plus tard, le 17 novembre, ses espoirs de victoire finale déjà envolés.

Il a fallu alors trouver une nouvelle motivation, d'autres aspirations, lui qui avouait avoir hésité à repartir loin des premiers rôles. Mais Beyou a peu à peu retrouvé de l'allant avec plusieurs objectifs en tête. Celui, pourquoi pas, de battre le record de l'épreuve mais des conditions météos peu avantageuses dans l'Atlantique Sud auront eu raison de ses ambitions. Il termine son "deuxième" tour du monde, après ses réparations, en 80 jours 16 heures 5 minutes et 58 secondes, soit environ les temps du 6e Thomas Ruyant (80 jours 15 heures 22 minutes).

En revanche, Charal a remonté pas moins de treize concurrents pour arriver ce samedi matin en 13e position. Une petite victoire en somme. Surtout, il a réussi à boucler un Vendée Globe éprouvant mentalement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vendée Globe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.