Cet article date de plus de quatre ans.

Vendée Globe : Armel Le Cléac'h a doublé du cap Horn

Le skipper Armel Le Cléac'h a franchi le cap Horn vendredi, peu après midi. Après 47 jours de mer, le Breton est toujours en tête de la course, tandis que le Britannique Alex Thomson, second au classement, est ralenti par un manque de vent.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le skipper Armel Le Cléac'h au départ des Sables-d'Olonnes, le 31 octobre 2016. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

Le navigateur breton Armel Le Cléac’h, en tête du Vendée Globe, a doublé le cap Horn, vendredi 23 décembre, vers midi. Il s'agit du dernier des trois grands caps de la course, après ceux de Leeuwin et Bonne Espérance. Ce cap mythique est situé dans une zone surnommée les 50e rugissants. Il s'agit de la terre la plus australe de l’Amérique latine.

Le skipper a déjà passé 47 jours en mer, sur son bateau Banque Populaire VIII. Il a longé la cordillère des Andes dans la nuit de jeudi à vendredi. Il devrait donc améliorer de plus de cinq jours le précédent temps de référence entre les Sables-d’Olonne et le cap Horn, établi quatre ans auparavant par François Gabart en 52 jours, 6 heures et 18 minutes.

Armel Le Cléac'h double le cap Horn : "On a sorti le champagne"
écouter

Sur son monocoque Hugo Boss, Alex Thomson, le second du classement, est englué dans une zone sans vent. Au relevé de 5 heures, vendredi, le Britannique affichait une vitesse de 1,6 nœud. Il pourrait franchir le cap Horn le dimanche 25 décembre avec plus de 48 heures de retard sur Armel Le Cléac’h.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vendée Globe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.