Science : les navigateurs du Vendée Globe récoltent des informations sur l’océan

L’arrivée du Vendée Globe est pour bientôt. Beaucoup de navigateurs profitent de la course pour récolter des informations précieuses sur les fonds marins.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Son tour du monde à la voile, la navigatrice Alexia Barrier le fait par amour de l’océan, par défi personnel et pour contribuer à la protection de l’environnement. Alors, elle a emmené dans son bateau une multitude d’instruments, comme un dispositif qui permet de mesure en continue la température et la salinité de l’océan. J’ai compris que je pouvais être utile parce qu’avec le nombre de jours passés en mer, et parce qu’il n’y a aucun bateau là où je navigue actuellement il s’agit vraiment de données rares et précieuses pour les scientifiques”, explique-t-elle.  

Des balises pour étudier les bouleversements climatiques 

La navigatrice a aussi déposé des balises, dans les océans Indien et Pacifique. Un peu comme des thermomètres, ils vont étudier la température de l’eau et les courants, afin de cartographier l’océan. À Brest (Finistère), des scientifiques récupèrent leurs données afin d’étudier les bouleversements climatiques.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Science : les navigateurs du Vendée Globe récoltent des informations sur l’océan
Science : les navigateurs du Vendée Globe récoltent des informations sur l’océan (France 2)