Cet article date de plus de quatre ans.

Le dernier skipper du Vendée Globe, Sébastien Destremau, a franchi la ligne d'arrivée dans la nuit, 50 jours après le vainqueur Armel Le Cléac'h

Il est ainsi arrivé 18e et dernier de la course, après un tour du monde de 124 jours, 12 heures, 38 minutes et 18 secondes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le skipper Sébastien Destremau a franchi la ligne d'arrivée du Vendée Globe, samedi 11 mars à 1h40, au large des Sables d'Olonne (Vendée). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Sébastien Destremau a franchi la ligne d'arrivée du Vendée Globe, samedi 11 mars à 1h40 du matin. Le skipper est ainsi arrivé 18e et dernier de la course, après un tour du monde de 124 jours, 12 heures, 38 minutes et 18 secondes, comme le précise le site du Vendée Globe. "Il n'y a jamais eu de 18e, je suis le premier 18e de l'histoire du Vendée Globe et j'en suis extrêmement fier", avait-il expliqué en riant peu avant son arrivée. 

Le skipper toulonnais, qui devait arriver vers 21 heures, vendredi 10 mars, a été retardé par un vent faible et contraire qui a ralenti sa progression. "Après tout ce qui nous est arrivé pendant ce Vendée Globe, il fallait bien qu'il nous en arrive une petite dernière", avait-il commenté vendredi.

>> En savoir plus - Sébastien Destremau, skippeur "à l'arrache"

Accueilli par les siens

Sébastien Destremau devra patienter jusqu'à samedi après-midi pour s'engager dans le chenal et enfin poser le pied aux Sables d'Olonne, retardé par la marée.

Le skipper a été accueilli, dans la nuit, par ses proches qui l'ont rejoint par bateau. Ces derniers lui ont apporté des pizzas qu'il n'a pu déguster qu'après le passage de la ligne d'arrivée, sous peine de se voir disqualifier. Un bon repas après plusieurs jours de restriction alimentaire, faute de denrées lyophilisées suffisantes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vendée Globe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.